Haute-Corse : une tête de sanglier accrochée à la porte d'une salle de prière musulmane

  • A
  • A
Haute-Corse : une tête de sanglier accrochée à la porte d'une salle de prière musulmane
Partagez sur :

Une enquête a été ouverte pour "menace de mort" après la sinistre découverte à L'Ile Rousse, par la procureure de la République de Bastia.

Une tête de sanglier a été retrouvée dimanche accrochée à la porte d'une salle de prière musulmane à L'Ile Rousse, en Haute-Corse, entraînant l'ouverture d'une enquête pour "menace de mort", a annoncé à l'AFP la procureure de la République de Bastia.

Des abats déposés devant la porte. "Des abats ont également été déposés devant la porte de la salle de prière de la communauté musulmane", a ajouté la procureure Caroline Tharot, confirmant une information de Corse Matin. Le parquet a ouvert une enquête pour "menace de mort en raison de l'appartenance à une religion", a-t-elle précisé.

Pas une première. Des actes similaires se sont déjà produits dans le passé, devant la même salle de prière gérée par l'association "Union du Maroc en Balagne", a ajouté Caroline Tharot, sans préciser le nombre. L'enquête a été confiée à la brigade de recherche de Calvi.