Happée par une déneigeuse : la thèse accidentelle privilégiée

  • A
  • A
Happée par une déneigeuse : la thèse accidentelle privilégiée
@ AFP
Partagez sur :

Le parquet de Perpignan privilégie l'hypothèse d'une mort accidentelle, après l'autopsie du corps de la jeune saisonnière de 21 ans découvert vendredi aux Angles, dans les Pyrénées-Orientales.

Le parquet de Perpignan privilégiait lundi l'hypothèse d'une mort accidentelle, après l'autopsie du corps de la jeune saisonnière de 21 ans découvert vendredi aux Angles, dans les Pyrénées-Orientales,, happé par une déneigeuse."L'autopsie a bien eu lieu" à l'institut médico-légal de Montpellier, a indiqué le procureur de la République de Perpignan, Achille Kiriakidès. "L'hypothèse accidentelle apparaît la plus probable", a ajouté le magistrat.

>> LIRE AUSSI -  Pyrénées-Orientales : le corps d'une femme aspiré par une déneigeuse

Les circonstances du drame restent floues. La piste d'une agression préalable de la jeune femme est donc a priori écartée. Mais les circonstances du drame n'ont pas été précisées, notamment si la jeune femme marchait ou si elle se trouvait au sol au moment de "l'accident", sur une route près de la sortie du village.

La jeune femme avait été prise dans la fraise à neige, gros rouleau qui aspire et recrache la neige, lors de l'opération de déneigement de la route, vers 5h15, avait indiqué vendredi le directeur de la station, Jérôme Meunier. Elle travaillait comme saisonnière dans deux restaurants de la station.