Guyane : le prêtre soupçonné d'agression sexuelle sur mineur reconnaît des "câlins"

  • A
  • A
Guyane : le prêtre soupçonné d'agression sexuelle sur mineur reconnaît des "câlins"
@ DENIS CHARLET / AFP
Partagez sur :

La victime présumée, âgée de 13 ans, a, elle, rapporté des attouchements sexuels qui auraient eu lieu fin 2015.

Le prêtre guyanais soupçonné d'agression sexuelle sur mineur reconnaît "uniquement des câlins et des accolades" mais réfute les attouchements, a-t-on appris dimanche auprès du parquet.

Pour la victime présumée, des "attouchements". Le prêtre de la commune de Macouria a été renvoyé en correctionnelle dimanche pour "agression sexuelle sur mineur de moins de 15 ans". La version de l'homme d'Église ne correspond pas à celle de la victime présumée de 13 ans qui témoigne pour sa part "d'attouchements sexuels", selon le vice-procureur Alain Zakrajsek.

Au tribunal le 17 mai. "L'audience en correctionnelle visera à éclaircir ce que le prêtre entend par câlins et accolades", a poursuivi le magistrat, qui a précisé que les faits reprochés portent sur des actes présumés "répétés, fin 2015". Le prêtre suspecté est convoqué le 17 mai devant le tribunal correctionnel de Cayenne.

"Confiance en la justice". Sollicitée par un correspondant de l'AFP, l'avocate du prêtre, Me Fabienne Landry, n'avait pas donné suite dimanche soir. Pour sa part, l'évêque du diocèse de Cayenne, Emmanuel Lafont, a exprimé dimanche sa "confiance à la justice de (son) pays. La famille et le jeune doivent être protégés dans leur intimité. Le prêtre doit être défendu comme toute personne accusée".