Grenoble : un animateur suspecté d'attouchements sur des fillettes mis en examen

  • A
  • A
Grenoble : un animateur suspecté d'attouchements sur des fillettes mis en examen
Les enquêteurs soupçonnent que de nouvelles plaintes arrivent@ PATRICK HERTZOG / AFP
Partagez sur :

L'animateur a été licencié par la mairie de Grenoble dès le 15 novembre.

Un animateur de la ville de Grenoble, soupçonné de s'être livré à des attouchements sexuels sur quatre fillettes dont il avait la charge, a été mis en examen mardi et placé sous contrôle judiciaire, a-t-on appris mercredi auprès du parquet de Grenoble.

L'homme n'a pas reconnu spontanément les faits. Cet homme de 23 ans, au casier judiciaire vide, a été mis en examen pour "agression sexuelle sur mineurs de moins de 15 ans" pour des "attouchements par-dessus des vêtements" sur "quatre victimes d'environ six ans", a indiqué le procureur de la République de Grenoble Jean-Yves Coquillat. Interpellé lundi, l'animateur, licencié depuis la mi-novembre, n'avait pas "reconnu spontanément les faits qui lui sont reprochés" lors de sa garde à vue, selon Jean-Yves Coquillat.

Licencié dès le lendemain des témoignages de fillettes. "Alertée et après une enquête administrative interne, la ville a décidé de le licencier le 15 novembre pour comportement déplacé", avait déclaré la mairie de Grenoble. Il était l'un des 500 animateurs employés par la ville pour les activités périscolaires et travaillait dans deux écoles.

"D'autres plaintes pourraient venir." La police a ouvert une enquête après que "deux témoignages convergents de deux fillettes à leurs parents le 14 novembre, qui se sont ensuite retournés vers la direction de l'école", eurent été recensés, avait ajouté la ville de Grenoble. Une réunion entre les parents d'élèves et une psychologue a eu lieu jeudi dans l'école où l'homme était employé à titre principal. "D'autres plaintes pourraient venir", a-t-on ajouté de source policière.