Grégory : nouvelles expertises autorisées

  • A
  • A
Grégory : nouvelles expertises autorisées
Grégory, quatre ans, avait été retrouvé noyé pieds et mains liés dans la Vologne, dans les Vosges, le 16 octobre 1984.@ MAXPPP
Partagez sur :

28 ans après la mort du garçonnet, la justice a autorisé deux nouvelles recherches d'ADN.

Près de 30 ans après l'assassinat du petit Grégory, 4 ans, dans les Vosges, l'affaire n'est toujours pas élucidée, mais elle n'est pas close non plus… Mercredi, la justice a autorisé deux nouvelles recherches d'ADN sur des effets de l'enfant.

"J'ai eu ce matin le couple. Ils sont heureux de cette décision et confiants. Ils sont d'un optimisme raisonnable", a réagi au micro d'Europe 1 l'avocat de Christine et Jean-Marie Villemin, Me Thierry Moser.

Les expertises lancées dans les semaines à venir

A la demande, soutenue par le ministère public, des parents de Grégory Villemin, les vêtements et les chaussures de l'enfant vont donc être à nouveau expertisés "aux fins de recherche de cellules ADN", a déclaré le procureur général Jean-Marie Beney au cours d'une conférence de presse. "Les expertises vont être lancées dans les semaines qui viennent", a précisé le haut magistrat, ajoutant qu'il s'agissait d'"opérations assez longues et complexes". Il a souligné que "la technique de microdissection laser sera probablement utilisée".

La cour a rejeté d'autres demandes : l'une concernant la comparaison de courriers du "corbeau" à des cahiers de l'époque, la seconde concernant "des vérifications d'ADN" sur les "timbres d'enveloppes de lettres anonymes envoyées à l'époque". Conformément aux réquisitions du parquet général, ces deux demandes ont été jugées "aléatoires".

Les parents du petit garçon ont toujours gardé l'espoir de découvrir la vérité sur l'assassinat de leur fils. Avec les progrès de la police scientifique, ce sera peut être possible. L'avocat du couple Villemin dit atteindre un premier bilan "au printemps 2013". Cinq récentes analyses, ordonnées en octobre 2010 et portant, elles aussi, sur la recherche d'ADN, n'avaient toutefois rien donné.