Grégory : les appels du corbeau au crible

  • A
  • A
Grégory : les appels du corbeau au crible
@ MAXPPP
Partagez sur :

Les appels du corbeau, qui harcelait les époux Villemin, vont prochainement être analysés.

Alors que l’ADN n’a toujours pas parlé dans l’affaire Grégory, les enquêteurs s’apprêtent à étudier une nouvelle piste. Selon Le Parisiende mercredi, les enregistrements des appels téléphoniques du "corbeau" qui harcelait les parents du petit garçon avant son assassinat, vont être prochainement analysés. Le petit Grégory Villemin avait été retrouvé noyé et ligoté dans la Vologne le 16 octobre 1984.

Les enregistrements avaient déjà été analysés dans le passé par des experts, sans résultat concluant. Mais l'article évoque "un avocat du dossier", qui a la "certitude" que les progrès de la science permettront une "analyse plus pertinente aujourd'hui".

"Identification très complexe"

"Le but premier consiste à savoir s'il s'agit d'une voix d'homme ou de femme. Mais une identification plus précise est très complexe", car "la voix évolue, notamment à cause du stress", explique le lieutenant-colonel Bruno Vanden-Berghe, directeur adjoint de l'Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale (IRCGN), cité par le quotidien.

Mardi, le quotidien lorrain l'Est Républicain avait déjà révélé que les prélèvements ADN effectués sur des scellés de l'affaire ne correspondaient à aucun profil génétique parmi quelque 150 protagonistes du dossier et n'avaient donc mené à aucune piste. Des traces d'ADN ont été découvertes sur les cordelettes entravant Grégory, sur ses vêtements, et sur des courriers du "corbeau", dont celui revendiquant la mort du garçonnet.