Greffe annulée : "quelqu'un a déconné"

  • A
  • A
Greffe annulée : "quelqu'un a déconné"
@ MAXPPP
Partagez sur :

TÉMOIGNAGE E1 - Le fils de la patiente qui n'a pas pu recevoir sa greffe exprime son incompréhension.

"C'est inadmissible". La colère de Sylvain ne faiblit pas. La semaine dernière, sa mère âgée d’une cinquantaine d’années n'a pu recevoir la greffe de cœur qu'elle attendait à cause de la grève des contrôleurs aériens.

Quelques heures plus tôt, elle avait pourtant été convoquée en urgence au centre hospitalier de Nantes. Contacté par Europe 1, son fils raconte la longue attente dans le centre hospitalier de Nantes.

"Ils se renvoient tous la balle" :

 

"On m'a appelé, il est aux alentours de 0h30, pour me dire : "voila, on n'arrive pas à avoir votre maman au téléphone, est-ce que vous pouvez avoir votre maman, c'est l'hôpital de Nantes, on a un greffon pour elle, il faut venir tout de suite", se souvient Sylvain.

Ce dernier parvient finalement à joindre sa mère, "morte de panique" à l'idée de subir une greffe du cœur à l'improviste. "Elle croyait qu'elle allait mourir : ce n'est pas anodin, c'est une greffe du cœur", précise-t-il.

L'anesthésiste "les larmes aux yeux"

Sylvain et sa mère sont donc accueillis à l'hôpital de Nantes pour une batterie d'examens. "Ils ont fait tous les examens à ma mère. Tout ce qui est électrocardiogramme, radio des poumons, prise de sang, douche à la Bétadine, tout ce qu'il y a à faire. Elle était prête à rentrer au bloc. On attendait le feu vert", indique Sylvain.

L'attente a duré 4 heures. 4 heures au terme desquelles l'anesthésiste leur a annoncé que la greffe était annulée. "L'anesthésiste est arrivé et avait presque les larmes aux yeux en nous disant : 'je suis vraiment désolé'. Là, il nous a expliqué qu'il y avait une grève des aiguilleurs du ciel et donc l'avion n'a pas pu se poser à Metz. Ils m'ont dit : 'cela arrive qu'il y a des greffons qui n'ont pas lieu parce