Grèce : deux tennismen français soupçonnés de viol

  • A
  • A
Grèce : deux tennismen français soupçonnés de viol
Mis en cause pour viol et tentative de viol en marge d'un tournoi de tennis, deux jeunes tennismen frnaçais ont été écroués en Grèce.
Partagez sur :

Ils sont placés en détention en Grèce pour des faits commis en marge d’un tournoi le 4 octobre dernier.

Soupçonnés de viol. Ils étaient venus en Grèce pour disputer un tournoi de tennis international. Deux tennismen français âgés de 20 et 21 ans ont été placés en garde à vue et écroués dans la nuit du 3 au 4 octobre dernier à Athènes, mis en cause pour viol et tentative de viol, selon une information du Parisien. Trois autres personnes, un autre Français, un coach allemand et un entraîneur roumain ont été également été placés en détention provisoire dans cette affaire. Tous nient les accusations dont ils font l’objet.

Une soirée arrosée. Les faits se seraient déroulés à l’issue d’un tournoi. Lors d’une soirée organisée dans un hôtel, l’un des tennismen inquiétés aurait eu une relation sexuelle avec une joueuse américaine âgée de 25 ans avant que la situation ne dégénère sous l’effet de l’alcool, révèle Le Parisien. La jeune femme aurait déposé plainte le 4 octobre au matin. Les enquêteurs, qui seraient en possession d’une vidéo de la soirée filmée par l’un des suspects, ont déjà entendus plusieurs témoins.    

Des réactions gênées.Interrogé par Tennis Magazine, un autre joueur français qui a participé à ce tournoi mais dont le nom n’est pas cité dans cette affaire s’est montré plutôt embarrassé par cette affaire. "Je sais ce qui s'est passé, mais je n'ai pas envie de parler de tout ça. Ce sont des gens que je connais très bien", a-t-il affirmé. Avant d’ajouter : "s'ils sont innocents ? Je ne sais pas, je me refuse à prendre parti dans cette histoire".

Leurs proches inquiets. Respectivement classés 1341e et 1628e au classement ATP, les joueurs réfutent les accusations qui les visent. "Nous sommes inquiets", a fait savoir au Parisien Me Corinne Dreyfus-Schmitt, qui défend l’un des deux joueurs. "Mon client est suspecté de viol, il conteste les faits. Il aurait pu être assigné à résidence", souligne-t-elle.  Sur Internet, les proches de ce tennisman ont lancé une page Facebook pour clamer son innocence.