Grasse : le proviseur et trois lycéens blessés toujours hospitalisés vendredi matin

  • A
  • A
Grasse : le proviseur et trois lycéens blessés toujours hospitalisés vendredi matin
L'opération jeudi du proviseur "s'est bien passée", mais il souffre encore du "contre-coup psychologique".@ AFP
Partagez sur :

Le proviseur du lycée Tocqueville de Grasse ainsi que trois adolescents étaient toujours hospitalisés vendredi matin. 

Trois adolescents et le proviseur du lycée Tocqueville de Grasse, dans les Alpes-Maritimes, blessés jeudi par les tirs d'un élève, étaient toujours hospitalisés vendredi matin, a indiqué le directeur de l'établissement hospitalier.

Le proviseur et un adolescent ne sortiront pas vendredi. Les quatre blessés ont passé la nuit à l'hôpital, et deux d'entre eux pourraient éventuellement sortir vendredi, a précisé Frédéric Limouzy, soulignant toutefois qu'il n'avait pas encore pu, vers 8h30, faire de point précis avec l'équipe médicale. En tout état de cause, "le proviseur et l'un des trois adolescents ne sortiront pas aujourd'hui (vendredi)", leur état nécessitant encore une surveillance médicale hospitalière, a poursuivi le directeur de l'hôpital.

Blessés par des plombs. L'opération jeudi du proviseur "s'est bien passée", mais il souffre encore du "contre-coup psychologique", a-t-il encore ajouté. La secrétaire d'État à l'Aide aux victimes Juliette Méadel avait évoqué jeudi soir une seule personne encore hospitalisée. 

Jeudi, un lycéen de 16 ans avait pénétré dans son établissement de Grasse armé et avait tiré, faisant 14 blessés légers, selon Juliette Méadel : quatre directement blessés par des plombs, dont le chef d'établissement, et dix autres indirectement blessées. L'assaillant a été interpellé sans opposer de résistance.