Gironde : des inscriptions hostiles découvertes sur la mosquée de Mérignac

  • A
  • A
Gironde : des inscriptions hostiles découvertes sur la mosquée de Mérignac
On pouvait lire sur les inscriptions "Vive la France", "Salafistes dehors, fini les attentat" (sic).@ JOEL SAGET / AFP
Partagez sur :

La mosquée de Mérignac, près de Bordeaux, a été la cible de dégradations découvertes dimanche. On peut lire sur les inscriptions : "Salafistes dehors". 

"Vive la France", "Salafistes dehors, fini les attentat (sic) sinon": deux inscriptions hostiles aux musulmans ont été découvertes dimanche sur les murs de la mosquée de Mérignac, dans la banlieue de Bordeaux, a-t-on appris de sources concordantes.

"C'est un acte lâche et ignoble". Ces inscriptions ont été découvertes par des fidèles dans la matinée sur un mur latéral de l'édifice, a expliqué à l'AFP le président de l'association des musulmans de Mérignac, Hassan Belmajdoub, qui a indiqué avoir averti la municipalité et les autorités. "Nous avons des caméras de surveillance sur lesquelles nous avons pu voir un individu qui a escaladé le mur des voisins un peu après minuit", a-t-il précisé. "Nous condamnons ces inscriptions racistes et islamophobes. C'est un acte, certes isolé, mais lâche et ignoble, en particulier en ce jour d'élection", a-t-il ajouté, en référence au vote de la primaire de la droite et du centre.

Une mosquée déjà visée en 2015. Alain Anziani, sénateur-maire PS de Mérignac, a lui aussi dénoncé ces inscriptions: "C'est aussi sans doute lié au scrutin de ce jour, avec une volonté d'affirmer des idées négatives et d'exclusion", a-t-il déploré. La Direction départementale de la sécurité publique (DDSP), chargée de l'enquête, a indiqué que la Police scientifique était sur place. En août 2015, cette même mosquée avait essuyé un jet de cocktail-molotov qui avait provoqué un début d'incendie sur le portail, rapidement maîtrisé par des fidèles.