Galliano et la plaignante vont s'expliquer
John Galliano © MAXPPP

Le couturier est confronté cet après-midi à celle qu'il aurait insulté avec des propos antisémites.

John Galliano, star de la haute couture, va pouvoir s'expliquer. Une confrontation a lieu lundi entre le créateur britannique et la femme qui l'accuse d'avoir proféré des insultes antisémites. Le couturier âgé de 50 ans est arrivé en début d'après-midi au commissariat du IIIe arrondissement de Paris, après avoir été déposé par un 4X4 gris. John Galliano était accompagné de son avocat, Me Stéphane Zerbib. Coiffé d'un chapeau, le styliste n'a pas fait de commentaire à son arrivée.

En attendant, le créateur britannique a été suspendu de ses fonctions chez Dior, après avoir été interpellé jeudi dans la soirée, dans le 3e arrondissement de Paris. Suspecté "d'insultes à caractère antisémite", le célèbre couturier britannique avait été laissé libre sur instruction du parquet.

Altercation dans le Marais

La scène s’est déroulée à la terrasse d’un café vers 21 heures, au bar La Perle, un des "spots" les plus courus du Marais, à Paris, où John Galliano s'en est pris à un couple pour des raisons encore indéterminées. Attablé à côté d'eux, le créateur a publiquement insulté la jeune femme, d'origine juive, et son compagnon, d'origine asiatique. Il leur aurait notamment lancé : "Dirty Jewish face, you should be dead (sic)" [en français : "sale tête de juif, tu devrais être morte"] et "Fucking Asian bastard, I will kill you (sic)" [en français : p... de bâtard asiatique, je vais te tuer].

John Galliano aurait aussi traité la femme de "pute (sic)" à de très nombreuses reprises, lui disant qu'elle était "'moche".

Une alcoolémie élevée

Rapidement interpellé par les policiers, le couturier a ensuite été conduit en garde à vue au commissariat du 3e arrondissement, puis conduit à l'Hôtel-Dieu pour un examen médical. Son alcoolémie s'est alors révélée positive avec un taux de 1,1mg d'alcool par litre d'air.

Reconduit à son domicile - il habite dans le Marais, à quelques dizaines de mètres du bar -, John Galliano sera convoqué ultérieurement au commissariat. L'avocat du couturier britannique a démenti que son client ait tenu de tels propos. "Il y a eu une altercation, M. Galliano a été agressé verbalement, mais à aucun moment il n'a proféré de telles insultes, nous avons d'ailleurs des témoignages dans ce sens", a déclaré Me Stéphane Zerbib.

Depuis 1999, le créateur dirige l'ensemble des lignes féminines de Dior ainsi que la maroquinerie et l'image de la marque. Il dessine parallèlement ses propres collections.