Fusillade à Lyon : deux mises en examen

  • A
  • A
Fusillade à Lyon : deux mises en examen
@ MAX PPP
Partagez sur :

Amar, 12 ans, avait été la victime d’une balle perdue lors d'une fusillade en décembre dernier.

L’affaire avait provoqué une vague d’émotion à Lyon. Le 13 décembre dernier, alors qu’il était sorti acheter du pain, Amar, 12 ans, avait été pris malgré lui dans une fusillade. Cinq mois plus tard, deux hommes, présentés comme les suspects principaux de cet homicide et arrêtés jeudi matin, ont été mis en examen et écroués vendredi.

Les deux auteurs présumés des coups de feu sont âgés de 19 et 26 ans. Le plus jeune a reconnu "qu'il tenait le fusil à pompe" qui a tiré le coup mortel, a précisé le procureur de la République, cité par Le Progrès. Le second est soupçonné d'avoir utilisé la deuxième arme de la fusillade, un fusil-mitrailleur. Ils sont poursuivis pour "assassinat et tentative d'assassinat".

Déjà connus des services de police

Ces deux suspects étaient recherchés depuis plusieurs semaines. Connus des services de police et déjà entendus au début de l'enquête, ils étaient depuis introuvables. Le plus jeune, sans emploi et non scolarisé, a dit aux enquêteurs vouloir "soulager sa conscience" parce qu'il "ne pouvait plus supporter le poids de cette mort".

Dans ce dossier, deux autres suspects ont déjà été mis en examen. Le premier, âgé de 21 ans, est le propriétaire de la voiture utilisée lors de la fusillade. Il a été arrêté en décembre dernier. Il nie avoir participé à l’échange de coups de feu mais des traces de poudre ont été retrouvées sur ces vêtements. Le second, âgé de 17 ans, s'est spontanément présenté à la police début mars.

La fusillade aurait pour origine un différend entre des habitants du 8e arrondissement de Lyon et d’autres individus venus de Bron, dans la proche banlieue lyonnaise.