Fraude fiscale : le parquet demande le renvoi en correctionnelle d'UBS

  • A
  • A
Fraude fiscale : le parquet demande le renvoi en correctionnelle d'UBS
Le parquet a requis vendredi le renvoi de la maison-mère, UBS AG, pour "blanchiment aggravé de fraude fiscale" et "démarchage illicite".@ AFP
Partagez sur :

La banque suisse UBS est soupçonnée d'avoir mis en place un vaste système de fraude fiscale en France.

Le parquet national financier a demandé le renvoi d'UBS en procès, accusant la banque suisse, poids lourd mondial de la gestion de fortune, d'avoir mis en place un vaste système de fraude fiscale en France, a indiqué lundi une source proche de l'enquête. Le parquet a requis vendredi le renvoi de la maison-mère, UBS AG, pour "blanchiment aggravé de fraude fiscale" et "démarchage illicite", et de sa filiale française pour "complicité", a précisé la source.

Un procès pour trois cadres. Il a aussi demandé un procès notamment pour un ancien haut responsable d'UBS en Suisse, Raoul Weil, et trois cadres de la banque en France. 

Dans cette affaire, lancée après une dénonciation par d'anciens salariés, UBS est soupçonné d'avoir mis en place entre 2004 et 2012 un vaste système de fraude fiscale. Acteurs centraux du dossier, ses commerciaux auraient démarché des clients français - industriels, vedettes ou sportifs fortunés - repérés lors de réceptions, d'événements sportifs (tournois de golf, Roland-Garros) ou de concerts afin qu'ils placent leur argent en Suisse. Pour masquer ces mouvements de capitaux illicites entre la France et la Suisse, UBS est accusé d'avoir mis en place une double comptabilité.