Flashé sur une route imaginaire

  • A
  • A
Flashé sur une route imaginaire
@ MAXPPP
Partagez sur :

Un conducteur de l’Allier doit payer une amende pour une infraction invraisemblable.

La mésaventure vécue par un conducteur de l'Allier vire au cauchemar administratif. Le 25 août dernier, sa voiture a été flashée sur la RD 2371 à 57km/h, au lieu de 50 km/h, sur la rue Victor-Hugo de la commune de Verneix, selon le procès-verbal qu'il a reçu par courrier. Or, la RD 2371 ne passe par Verneix, et cette commune ne comporte pas de rue Victor-Hugo. De surcroît, le conducteur certifie qu’il n'a pas mis les pieds dans cette commune de l'Allier le 25 août dernier.

Le conducteur en question, Frédéric Pion, a fait remarquer les invraisemblances contenues dans le PV dans un commissariat local, comme le relate le quotidien La Montagne. Là, on lui a conseillé de contester la contravention. Pour prouver sa bonne foi, le conducteur a envoyé aux autorités compétentes un courrier expliquant son refus de payer l'amende en y joignant un plan de la région. En réponse, il n'a obtenu qu'une majoration de son amende, qui est alors passée de 90 à 135 euros.

"On dirait qu’ils ne lisent pas le courrier"

Frédéric Pion s'est ensuite tourné vers le maire de sa commune pour avoir une attestation officielle de la non-existence de la rue Victor-Hugo et de la RD2371 sur la commune de Verneix. Ces nouveaux arguments n'ont pas non plus convaincu le centre de traitement des contraventions qui a envoyé à l'automobiliste une nouvelle majoration portant l'amende à 375 euros. 

"On dirait qu’ils ne lisent pas le courrier que je leur envoie", se lamente le malheureux conducteur au micro d'Europe 1. Désemparé, il a décidé de faire appel à un avocat pour faire valoir sa cause. Et sortir enfin blanchi de cette histoire abracadabrantesque.