Fatiha Djegaoud a reçu des menaces

  • A
  • A
Fatiha Djegaoud a reçu des menaces
@ MAXPPP
Partagez sur :

EXCLU - "Je ne me laisserai pas faire", promet la pharmacienne de Paroles de Français, menacée.

Fatiha Djegaoud, la pharmacienne niçoise qui a interrogé le président de la République jeudi, dans le cadre de l’émission Paroles de Français, a été victime de représailles, d’après des informations obtenues par Europe 1.

Ecoutez-la sur Europe 1 :

Des appels anonymes d’insultes

Celle qui avait été choisie parmi les neuf panélistes de TF1 a reçu plusieurs appels anonymes d’insultes, et un conteneur à poubelles a été vidé samedi devant son officine. "Je suis venue pour travailler ce matin. Devant la porte de la pharmacie, un grand conteneur à poubelles était vidé, et j’ai eu des appels d’insultes, a-t-elle témoigné au micro d’Europe 1 samedi.

"Je ne me laisserai pas faire"

Le franc-parler de la pharmacienne niçoise, braquée quatre fois en trois mois dans son quartier des Moulins, n’a visiblement pas été apprécié. "Je n’ai rien dit de mal, j’ai simplement dit qu’il était difficile qu’ils s’intègrent parce qu’ils sont trop enfermés dans un quartier qui n’est pas ouvert sur l’extérieur. Ca ne plait peut-être pas à tout le monde, ils se sentent visés directement", estime-t-elle.

D’après Fatiah Djegaoud, on tente de la faire taire. Mais elle ne s’avoue pas vaincue. "Je n’ose plus rien dire, aujourd’hui je n’ose plus parler. Il faut que j’arrête de parler, c’est ce qui est demandé. Ils trouvent que ce quartier est très bien pour eux, qu’il continue à être bien pour eux, moi je ne me laisserai pas faire", promet-elle.

La pharmacienne, âgée de 62 ans, était venue parler du thème de l’insécurité au président de la République, jeudi. Il s'agissait d'un des thèmes principaux de cet échange.