Extorsion de fonds : 11 interpellations

  • A
  • A
Extorsion de fonds : 11 interpellations
Cette vague d'interpellations a été mené en région parisienne et dans le sud de la France.@ MaxPPP
Partagez sur :

COUP DE FILET - Franck Barresi, fiché au grand banditisme, figure parmi les suspects interpellés dans les  Bouches-du-Rhône et en Ile-de-France.

EXTORSION DE FONDS. Onze personnes, dont Franck Barresi, fiché au grand banditisme, ont été interpellées mardi dans les Bouches-du-Rhône et la région parisienne dans une affaire d'extorsion de fonds, a-t-on appris auprès du parquet de Marseille et de sources proches du dossier. Le procureur de la République Brice Robin a confirmé cette vague d'interpellations, sans plus de détails.

Des chefs d'entreprise de région parisienne visés. L'Office central pour la répression de la grande délinquance financière (OCRGDF), le service qui a procédé aux interpellations, agissait sur commission rogatoire d'un magistrat de la Juridiction interrégionale spécialisée (Jirs) de Marseille, en charge des affaires sensibles de grand banditisme et de crime organisé, selon une de ces sources. Il s'agit, selon une autre source, d'une affaire d'extorsion de fonds en bande organisée et de blanchiment d'argent au préjudice de chefs d'entreprise du sud-est et de la région parisienne.

La célèbre famille Barresi. Franck Barresi avait été condamné en 1992 à 10 ans de prison pour vol à main armée. Ses deux frères sont également connus de la justice. Le tribunal correctionnel de Marseille a condamné fin 2012 Jean-Luc Barresi, agent de footballeurs, à quatre ans de prison dont trois avec sursis pour une affaire d'extorsion de fonds touchant à des sociétés du port autonome de la cité phocéenne. Bernard Barresi, figure présumée du milieu, a lui été mis en examen dans le cadre de l'affaire des marchés publics des Bouches-du-Rhône, en lien avec le président du conseil général Jean-Noël Guérini. Il a par ailleurs été acquitté en mars 2012 à Colmar pour l'attaque d'un fourgon blindé en Alsace, après 18 ans de cavale jusqu'à son arrestation en 2010.