Explosif au bois de Vincennes : deux hommes mis en examen

  • A
  • A
Explosif au bois de Vincennes : deux hommes mis en examen
@ AFP
Partagez sur :

Les deux hommes arrêtés samedi soir, en lisière du bois de Vincennes, en possession de 280 grammes d'un puissant explosif artisanal ont été mis en examen, mardi soir.

Ils voulaient "faire des essais" pour "s'amuser". Deux hommes de 32 et 25 ans, arrêtés samedi soir en lisière du bois de Vincennes, en possession d'un puissant explosif artisanal, ont été mis en examen pour "transport de substances explosives", mardi soir, après avoir été déférés devant un juge. Selon les informations d'Europe 1, le parquet avait requis leur placement en détention provisoire, mais ils ont été laissés libres sous contrôle judiciaire.

280 grammes de TATP dans des bocaux. Samedi soir, peu avant 20 heures, les deux hommes, autoentrepreneur dans le bâtiment pour l'un, sans emploi pour l'autre, ont été arrêtés alors que l'un d'eux venait de sortir, avec une extrême précaution, un sac plastique du coffre d'une voiture. A l'intérieur, les policiers découvrent deux bocaux renfermant 280 grammes d'une poudre blanche et cristalline. Les analyses révèleront qu'il s'agit de TATP, un puissant explosif artisanal qui se fabrique à partir de produits en vente libre, et qui a notamment été utilisé lors de l'attentat meurtrier du marathon de Boston, en avril 2013. Les analyses ont également révélé la présence de morceaux de balle de ping-pong dans cette poudre.

Un simple test au milieu du bois ? Décrits comme "immatures", les deux suspects se sont présentés comme des "apprentis chimistes". Le plus âgé des deux suspects, qui réside à moins de trois kilomètres du lieu de l'arrestation, a expliqué qu'il souhaitait simplement tester cet explosif dans le bois. Le second,  qui est aussi son beau-frère et le propriétaire de la voiture dans laquelle l'explosif a été transporté, assure qu'il ignorait tout de ce projet. Selon ses déclarations, il se contentait simplement d'accompagner l'apprenti artificier. Tous deux sont connus des services de police pour des faits de petite délinquance et des affaires routières.

>> LIRE AUSSI - Explosifs : ce que l'on sait des deux hommes arrêtés