Evasion en marge d'une visite de Taubira

  • A
  • A
Evasion en marge d'une visite de Taubira
Un détenu participant à un tournoi de basket organisé par l'administration pénitentiaire, en présence de Christiane Taubira, a profité de l'occasion pour se faire la belle.@ MaxPPP
Partagez sur :

 INFO E1 -  Le détenu participait à un match de basket avec du personnel pénitentiaire.

C’est une évasion qui tombe plutôt mal pour la nouvelle garde des Sceaux. Vendredi dernier, pour sa première sortie en tant que ministre de la Justice, Christiane Taubira avait choisi d’assister à une compétition de basket entre détenus et surveillants à Paris. Mais, l'un des détenus participant à l’évènement a profité de l'occasion pour se faire la belle, selon les informations d'Europe 1.

Le détenu devait sortir de prison l’an prochain

L’auteur de cette évasion est un Géorgien de 22 ans condamné pour vols et recels. Il devait sortir de prison l'an prochain mais n’a visiblement n'a pas eu la patience d'attendre. Il faisait partie des 70 détenus, venus de plusieurs maisons d'arrêt en France, pour participer à un à un challenge de basket dans la prestigieuse salle de Bercy avec des surveillants, une initiative encouragée par l'administration pénitentiaire.

21.05 Taubira Bercy 930x620

© Capture écran BFM

La finale s’est jouée sous les yeux de la nouvelle garde des Sceaux. Elle a été remportée par une équipe de la maison d’arrêt Fleury-Mérogis, où était justement incarcéré le fugitif.

Aucune trace du fugitif

Au moment de regagner l’établissement pénitentiaire, vendredi en fin d’après-midi, les surveillants se sont aperçus que les détenus-basketteurs dont ils avaient la charge n’était plus treize mais douze.  Les surveillants ont aussitôt donné l’alerte mais n’ont pour l'instant pas retrouvé la trace du fugitif. Ils ne savent pas non plus précisément à quel moment il a réussi à prendre la poudre d'escampette.

Ironie du sort, les détenus et les surveillants insistaient vendredi sur l'importance du sport en prison, considéré comme le meilleur moyen de s'évader dans un quotidien très monotone. Visiblement, ce pensionnaire de Fleury a pour sa part pris l'expression au pied de la lettre.