Euthanasie : Bonnemaison se confie

  • A
  • A
Euthanasie : Bonnemaison se confie
@ Maxppp
Partagez sur :

"Ma réflexion me mène aussi souvent vers les patients et leur famille", confie cet urgentiste.

Il est mis en examen dans sept dossiers, pour des faits d’"empoisonnements sur personnes particulièrement vulnérables". Le docteur Nicolas Bonnemaison, urgentiste à Bayonne, au cœur d’une affaire d’euthanasie présumée, se confie un an après le début de l’instruction, dans les colonnes de Sud Ouest lundi.

"L'éclatement de l'affaire a été extrêmement brutal pour moi. Comme un coup de tonnerre dans un ciel serein'', explique le Dr Nicolas Bonnemason.

"Cela fait maintenant un an que ces faits se sont déroulés, mais tout reste très présent dans ma tête. Bien sûr, la procédure en cours est très prégnante dans mes pensées. Tout me ramène à ça, mais j'essaie de le vivre avec le plus de sérénité possible. Ma réflexion me mène aussi souvent vers les patients et leur famille, je pense à eux", explique l’urgentiste qui a été libéré, sous contrôle judiciaire, dans l’attente de son probable procès, mais n’a pour l’instant plus le droit d’exercer.