Etudiante française tuée en Autriche : l'arme du crime retrouvée

  • A
  • A
Etudiante française tuée en Autriche : l'arme du crime retrouvée
@ REUTERS
Partagez sur :

INFO E1 - Les analyses ADN de la barre de fer montrent des traces de la victime. Le meurtrier n'a toutefois pas été identifié.

Les investigations progressent dans l'enquête sur le meurtre de Lucile, la jeune étudiante française de 20 ans dont le corps a été retrouvé le 12 janvier sur les rives de l'Inn, à Kufstein, dans l'ouest de l'Autriche. Selon les informations d'Europe 1, les enquêteurs ont retrouvé l'arme du crime dans la rivière.

Des analyses ADN confirme qu'il s'agit bien de l'arme du crime. La barre de fer avait été retrouvée deux jours après la drame. Les analyses ADN réalisées depuis ont permis de montrer que la barre de fer présentait bien des traces de la victime. Pour autant, le meurtrier présumé n'a pas été identifié.

autriche kufstein meurtre etudiante française Lucile arme du crime

© DR

La diffusion d'un portrait-robot infructueuse. Par ailleurs, les enquêteurs sont toujours à la recherche du sac à dos et du portable de la jeune femme. La diffusion du portrait robot il y a une dizaine de jours n'a pas permis de dégagé une piste sérieuse. 300 témoins ont été entendus après la diffusion du portrait robot. Une cinquantaine de personnes ont été identifiées, mais aucune de semble impliquée dans le meurtre.

sur le même sujet, sujet,

L'INFO - Une Française assassinée en Autriche

L'ENQUETE - Un portrait-robot diffusé