Etat d'urgence : cinq interpellations à Lyon, un lance-roquettes saisi

  • A
  • A
Etat d'urgence : cinq interpellations à Lyon, un lance-roquettes saisi
@ MEHDI FEDOUACH / AFP
Partagez sur :

13 perquisitions menées dans le Rhône dans le cadre de l'état d'urgence ont aussi permis de saisir d'autres armes ainsi que des gilets pare-balles. 

Cinq personnes ont été interpellées dans la nuit de dimanche à lundi lors d'une opération autour de Lyon menée dans le cadre de l'état d'urgence et "un arsenal de guerre" dont un lance-roquettes a été découvert, selon une source proche du dossier.

Une kalachnikov et des treillis militaires. 13 perquisitions ont été menées au total en région lyonnaise et dans le secteur de Villefranche-sur-Saône, dans le Rhône. Chez une des cinq personnes interpellées, la police a découvert un lance-roquettes, des gilets pare-balles, plusieurs pistolets et un fusil d'assaut kalachnikov, selon la même source.

"Il y a eu cinq interpellations et cinq gardes à vue sont en cours" a précisé la même source, qui cite aussi des treillis militaires découverts chez cette cible.

Des perquisitions dans toute la France. Au total, pas moins de 1.400 hommes ont été mobilisés en province, dans une demi-douzaine de villes dont Lille, Lyon Marseille, Strasbourg, Grenoble et Toulouse. Rien qu'en province, les policiers ont effectué 70 perquisitions, les gendarmes, 40. Ils cherchaient des personnes fichées pour "radicalisation" ou en lien avec des profils radicalisés.

"150 perquisitions". Le Premier ministre, Manuel Valls, a confirmé lundi matin ces perquisitions administratives, au nombre de "150" depuis dimanche soir dont une trentaine en région parisienne, tout en précisant qu'elles étaient "sans lien direct avec l'enquête sur les attentats de Paris". 

Suivez l'édition spéciale d'Europe 1 :


Europe 1 Livepar Europe1fr