Estelle Mouzin : une nouvelle piste ?

  • A
  • A
Estelle Mouzin : une nouvelle piste ?
Estelle Mouzin, 9 ans, a disparu le 9 janvier 2003 à Guermantes, en Seine-et-Marne.@ MAX PPP
Partagez sur :

Peu après la disparition de l'enfant en 2003, une femme de 38 ans se volatilisait, dans les Yvelines.

Les similitudes entre les deux affaires sont troublantes. En 2003, trois semaines après la disparition d'Estelle Mouzin, 9 ans, en Seine-et-Marne, Florence Boise, 38 ans, disparaissait à son tour, dans les Yvelines. Peu avant, les deux familles avaient accueilli des pèlerins polonais, mais les deux enquêtes n'ont jamais été rapprochées, rapporte Le Parisien dimanche.

Ces pèlerins polonais étaient venus en France pour participer à une assemblée de Taizé, une communauté spirituelle, ente fin décembre 2002 et début 2003. Estelle Mouzin, elle, a disparu le 9 janvier 2003 à Guermantes, en Seine-et-Marne. Quant à Florence Boise, c'est à Magny-les-Hameaux, dans les Yvelines, qu'elle s'est volatilisée le 1er février 2003. Les enquêtes les concernant ont été confiées respectivement à la PJ de Versailles et à la section de recherche des Yvelines.

"On est dans l'errance"

Les avocats des deux familles veulent que l'enquête soit relancée. "Personne ne cherche de lien entre ces deux affaires. Encore une fois, on est dans l'errance", indiquent-ils au quotidien.

Les Polonais ayant séjourné chez les Mouzin ont pu être retrouvés, tardivement. Mais dans le cas de Florence Boise, on ne sait pas si les deux couples hébergés chez elle ont pu être retrouvés, note l'avocate Corinne Herrmann, pour qui "ces pèlerinages auraient pu être utilisés comme couverture par des criminels".

Les avocats réclament que le dossier soit confié à un juge d'instruction d'un pôle criminel. Ils demandent aussi que la juge du tribunal de Meaux, Aida Traoré, soit dessaisie pour "inaction".