Essonne : nouvelle mise en examen du suspect

  • A
  • A
Essonne : nouvelle mise en examen du suspect
@ MaxPPP
Partagez sur :

Yoni Palmier a été mis en examen pour un quatrième homicide vendredi.

Les choses se compliquent pour Yoni Palmier. L'homme a été mis en examen vendredi du chef d'assassinat pour le premier crime de l'Essonne, a-t-on appris auprès du parquet d'Evry.

Le suspect de 33 ans, est déjà mis en examen pour assassinats dans le cadre d'une information judiciaire distincte, ouverte pour trois homicides, commis dans le même périmètre : ceux de Jean-Yves Bonnerue, 52 ans (le 22 février à Juvisy-sur-Orge), de Marcel Brunetto, 81 ans (le 17 mars à Ris-Orangis) et de Nadjia Boudjemia-Lahcene, 48 ans (le 5 avril à Grigny).

L'enquête a déterminé que la même arme avait été utilisée pour les quatre homicides, un pistolet semi-automatique de 7,65 mm saisi lors des perquisitions qui ont suivi l'interpellation de Yoni Palmier.

"Implication de Michel Courtois"

Depuis mercredi matin, Yoni Palmier était gardé à vue dans les locaux de la police judiciaire de Versailles dans le cadre de l'enquête sur le premier meurtre, celui de Nathalie Davids commis le 27 novembre 2011 dans le parking de son immeuble de Juvisy-sur-Orge.

Cette inculpation pourrait disculper Michel Courtois, l'ex-compagnon de la victime. Ce dernier est détenu depuis décembre à la maison d'arrêt de Fleury-Mérogis après avoir avoué les faits à la fin de sa garde à vue. Mais il s'était par la suite rétracté. L'avocat de Michel Courtois a demandé mardi aux deux juges qui instruisent l'affaire à Evry la mise en liberté de son client, dénonçant un "acharnement".

Mais pour l'avocate de la famille de Nathalie Davids, "il y a une implication de (Michel) Courtois". Me Elisabeth Auerbacher a expliqué que Michel Courtois vivait mal la rupture avec Nathalie Davids, qu'il "harcelait au téléphone" et à qui il aurait indiqué qu'il disposait d'une arme.



"Michel Courtois lui a dit 'je te tuerai'"par Europe1fr