Enterré dans la mauvaise tombe

  • A
  • A
Enterré dans la mauvaise tombe
Georges Galinier a été enterré dans le caveau d'une autre famille, au cimetière Saint-Roch.@ Maxppp
Partagez sur :

Un homme a été inhumé jeudi à Castres, dans le mauvais caveau. Ses proches sont sous le choc.

Les obsèques de Georges Galinier, 83 ans, ont viré au drame. A la sortie d’une église de Castres, dans le Tarn, jeudi, parents et amis du défunt se dirigent vers le cimetière Saint-Roch. Le caveau de la famille Galinier se trouve sur le carré 8, mais le cortège funéraire se voit obligé de faire un détour, pour contourner des travaux.

Sous le coup de l’émotion, personne ne s’en rend compte, mais Georges Galinier est alors enterré dans le caveau voisin. "La tombe était ouverte, le cercueil était au fond. Sur le coup on n’a pas réalisé", a confié à Europe 1 Gilbert, 79 ans, le frère du défunt.

C’est en repartant que les proches se sont rendus compte de la méprise. Ils voient alors, inscrits sur la tombe voisine, les noms des morts de la famille.

"Des ossements qui n'appartenaient pas à notre famille !"

"Ca m’a foutu en boule, c’est vraiment trop gros", s’est exclamé Gilbert Galinier, sur Europe 1, ulcéré d’avoir "violé" une tombe. Le caveau ouvert malencontreusement était celui des familles Py et Faguet, rapporte La Dépêche du Midi. "La tombe a accueilli le cercueil à côté d'un reliquaire… qui contenait des ossements qui n'appartenaient pas à notre famille !", s’est ému le frère du défunt, interrogé par le quotidien régional.

Le lendemain, les pompes funèbres se sont empressées de déplacer le corps de Georges Galinier dans le bon caveau familial. La mairie castraise, elle, ne cache pas son embarras. "Choquée", elle a présenté ses excuses à la famille du défunt, et a lancé une enquête pour identifier les responsables de l'erreur.