Enquête sur une disparition en Martinique

  • A
  • A
Enquête sur une disparition en Martinique
La gendarmerie est en charge des recherches en Martinique.@ MAXPPP
Partagez sur :

Une vacancière de Caen a disparu depuis près de dix jours après être partie en randonnée.

L'INFO. Le parquet de Fort-de-France a ouvert une information judiciaire pour "recherche des causes de la disparition" de Magalie Méjean, jeune vacancière originaire de Caen et disparue en Martinique depuis le 17 décembre, ont indiqué mardi les gendarmes. Son père et son frère, venus participer aux recherches, ont décidé de repartir mardi soir. Les gendarmes disent n'écarter ou ne privilégier "aucune piste" concernant cette disparition. L'enquête judiciaire prend le pas sur les recherches opérationnelles qui n'ont pas permis de retrouver la jeune femme de 28 ans, disparue depuis une semaine.

La disparition de la jeune femme a été signalée le 18 décembre, par l'amie chez qui elle passait des vacances, dans la commune de Trinité, sur la côte nord-est de la Martinique. Magalie Méjean, partie la veille en tenue de randonnée, n'était alors pas rentrée de la nuit.

Beaucoup de témoignages. Un avis de recherche a été diffusé et la voiture de la disparue a été retrouvée dès la première journée de recherche, près d'un chemin de randonnée, au lieu dit La Crabière, dans la commune du Lorrain, au nord de Trinité. Les recherches se sont ainsi concentrées sur la zone. Des témoins ont par ailleurs indiqué avoir aperçu la jeune femme, perdue, dans le bourg du Lorrain, cherchant à regagner son véhicule. C'est là qu'elle a été aperçue pour la dernière fois, le 17 décembre, vers 16h30, un peu plus de trois heures après avoir quitté le domicile de son amie.

Au total, une quarantaine de témoignages ont été enregistrés, selon les gendarmes. Sur le terrain, une vigilance jaune de Météo France pour fortes pluies et orages empêchait tout nouveau survol en hélicoptère mardi.Jusqu'à lundi soir, les gendarmes ont méthodiquement fouillé chaque cabanon isolé repéré par l'hélicoptère, et contrôlé les cours d'eau entre le Morne Rouge et le sud du Lorrain, soit environ 50 kilomètres carrés.

La géo-localisation du téléphone portable de Magalie Méjean n'a rien donné, ce dernier étant éteint depuis sa disparition. Le père et le frère de la disparue, arrivées quelques jours plus tôt en Martinique afin de participer aux recherches, ont décidé de repartir dans l'Hexagone mardi soir. Le frère de Magalie Méjean a déclaré vouloir garder espoir "tant qu'on n'a pas dit qu'on l'a retrouvée vivante ou morte".