Des graffitis antisémites et homophobes dans une école

  • A
  • A
Des graffitis antisémites et homophobes dans une école
@ reuters
Partagez sur :

Le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire après la découverte de graffitis lundi dans une classe de maternelle à Paris.

Les graffitis antisémites et homophobes ont été réalisés dans une classe maternelle. Le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire après la découverte de ces tags lundi, a indiqué mardi une source judiciaire. Dans un communiqué, le ministère de l’Éducation nationale avait annoncé un peu plus tôt une plainte du rectorat de Paris.

"Salut les pédés". Lundi matin, le directeur de l'école maternelle a découvert stupéfait les actes de vandalismes, probablement commis dans la nuit de dimanche à lundi. Sur le bureau d'une enseignante était notamment inscrit : "salut les pédés", signé "l'antisémite anonyme" avec une croix gammée. Un peu partout dans l'établissement, des pénis avaient été dessinés, notamment sur le trottoir en face de l'école.

Pas une première. Les policiers ont rapidement été appelés sur les lieux pour relever les empreintes du ou des présumés tagueurs. Et les graffitis ont pu être effacés avant l'arrivée des élèves. Un choc pour le personnel, d'autant plus que ce n'est pas la première fois qu'une intrusion a lieu dans l'établissement, rapporte Métro. "Le personnel a déjà retrouvé des sexes d'homme dessinés dans l'école. Mais c'est la première fois qu'un message à caractère homophobe et antisémite est retrouvé", indique la mairie du 17e, contactée par Métro.

"Des agissements inacceptables". La ministre de l'Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem, a déploré que cette école maternelle ait été "souillée d'inscriptions antisémites et homophobes". La ministre condamne "fermement ces actes qui n'ont pas leur place dans l'école de la République". Anne Hidalgo, maire de Paris, avait déjà déploré lundi soir des "agissements d'autant plus inacceptables qu'ils ont été perpétrés dans l'enceinte même de l'école".