Enfants égorgés : la mère hospitalisée

  • A
  • A
Enfants égorgés : la mère hospitalisée
C'est dans un pavillon de Dampmart, en région parisienne, que le drame semble s'être joué.@ MaxPPP
Partagez sur :

INFO E1 - Interpellée à Paris, elle aurait confié à des proches avoir tué ses trois enfants.

L'INFO. Un père de famille a découvert vendredi matin les corps sans vie de ses trois enfants dans son pavillon de Dampmart, en Seine-et-Marne. Les victimes âgées de 9 ans, 14 ans et 17 ans ont été égorgées. Âgée d'une quarantaine d'années, la mère de famille, qui était recherchée depuis la découverte des faits, a été arrêtée par les enquêteurs de la police judiciaire de Versailles, dans le XXe arrondissement de Paris, selon les informations d'Europe 1. Elle se trouvait alors chez des proches et a été localisée grâce à son téléphone portable.

Hospitalisée d'office. La mère a aussitôt été entendue par les enquêteurs. Aux deux personnes qui se trouvaient avec elle au moment de son arrestation, elle aurait confié avoir tué ses trois enfants, selon les informations recueillies par Europe 1.



Agrandir le plan

La mère a été hospitalisée d'office à l'issue d'un examen psychiatrique samedi.

Le père a donné l'alerte.  L'alerte a été donnée vers 7h15 quand le père, médecin spécialiste dans la ville voisine de Lagny-sur-Marne, est rentré chez lui dans une petite rue cossue d'un quartier résidentiel de cette commune située à une trentaine de kilomètres à l'est de Paris. Arrivés sur place, les secours ont d'abord trouvé le corps d'un garçon de 14 ans, puis de sa soeur de neuf ans qui présentaient de nombreuses blessures à l'arme blanche. Le frère aîné, encore en vie à l'arrivée des secours, a finalement succombé à ses blessures.

Une famille "sans histoire"... Dans le quartier, les habitants sont interloqués par ce drame qui frappe une famille qui ne se faisait pas remarquer. "Je voyais souvent cette dame parce qu’elle prenait les transports en commun", raconte un voisin au micro d'Europe 1, se souvenant d'une "dame assez agréable et sans problème particulier". Une voisine se dit quant à elle "retournée" par la nouvelle : "je suis vraiment choquée parce que j'ai moi même deux filles et ça me choque donc énormément", assure-t-elle.

...avec des différends conjugaux ?  Le père est en état de choc. Il a été pris en charge par des médecins. Selon une source proche de l'enquête, le couple connaissait des différends conjugaux qui seraient liés à l'alcool. "A priori elle buvait", a indiqué une source judiciaire.

Une marche blanche. Une centaine de personnes s'est rassemblée samedi après-midi dans le village de Dampmart pour une marche blanche en mémoire des victimes. Beaucoup d'amis d'école des trois enfants, dont certains vêtus de blanc, y participaient.