Enceinte, elle meurt en allant à l'hôpital

  • A
  • A
Enceinte, elle meurt en allant à l'hôpital
Le service d'aide médicale d'urgence a conseillé à la jeune femme de se rendre comme prévu chez son médecin.@ MAX PPP
Partagez sur :

Victime de toux, les urgences lui avaient d'abord conseillé de voir son médecin.

L'INFO.  Enceinte de six mois, une jeune femme de 26 ans est morte lundi matin dans la voiture de son compagnon alors qu'elle se rendait aux urgences de l'hôpital de Bourges, dans le Cher, révèle le Berry républicain. Souffrant de problèmes respiratoires, la future maman serait morte d'un arrêt cardiaque dans la commune de Levet, située peu après le domicile du couple, à une vingtaine de kilomètres de l'hôpital. La jeune femme, dont l'état semble s'être brusquement aggravé dans la matinée, avait contacté le 15 alors qu'elle devait se rendre chez son médecin traitant. Le service d'aide médicale urgente (Samu) lui a conseillé de ne pas changer ses plans et de se présenter comme prévu à son rendez-vous chez ce dernier.

Quinte de toux. Tout aurait commencé lundi matin, par une inquiétante quinte de toux. "Le mari de la jeune femme a appelé (lundi) matin, en disant qu’elle avait un rendez-vous avec son médecin traitant", affirme le directeur par intérim de l’hôpital de Bourges, Philippe Allibert, dans le quotidien régional. "Le médecin régulateur lui a conseillé d’y aller", précise le directeur.   



Agrandir le plan

L'état de la victime s'est-il aggravé brutalement ? Toujours est-il que le couple, qui réside dans la commune de Saint-Germain-des-Bois, prend la direction des urgences dans sa voiture personnelle, accompagnés de proches. Mais arrivé dans la commune de Levet, seulement trois kilomètres plus loin, la jeune femme est victime d'un malaise. Son compagnon s'arrête alors devant un cabinet médical de la commune mais le médecin ne parvient pas à la ranimer, tout comme le service mobile d'urgence et de réanimation (Smur) de Bourges et les pompiers, dépêchés sur place.

Enquête de gendarmerie et autopsie.  Le parquet de Bourges a pris cette affaire très au sérieux, note le Berry Républicain, et a ordonné une autopsie afin de déterminer les causes exactes de la mort. Celle-ci devrait avoir lieu mardi matin, à l'institut médico-légal de Tours. L'enquête a été confiée à la brigade de recherche de Saint-Amand-Montrond, dans le Cher. Elle devrait définir les responsabilités de chacun dans ce drame.  

hôpital urgences

© MAXPPP

"Pour l’instant, je ne vois pas de problème avec la régulation", confie directeur de l'hôpital au journal. "Il peut y avoir une aggravation brusque de l’état de santé d’une personne. D’autant plus lorsqu’elle est enceinte". De son côté, le parquet a demandé aux enquêteurs de se procurer les enregistrements des échanges téléphoniques entre les proches de la victime et le centre d'urgence.