Elle volait les repas des enfants

  • A
  • A
Elle volait les repas des enfants
@ MAXPPP
Partagez sur :

Une secrétaire a été surprise en train de voler à la cantine de Gauville, dans la Somme.

Les enfants se plaignaient de ne pas assez manger. Les parents d'élève et le maire de Gauville, dans la Somme, ont surpris la secrétaire de la cantine scolaire en train de voler les plateaux-repas des enfants. Une plainte doit être déposée aujourd'hui par la présidente des cinq communes adhérentes au syndicat scolaire (Sisco), Roselyne Boston.

De trop petites portions aux enfants

Les anomalies signalées remontent à janvier dernier. Les enfants se plaignent de ne pas suffisamment manger à la cantine et d'avoir faim même après leur repas. "Des parents se sont inquiétés car les portions étaient trop petites, des morceaux de viande ou des hamburgers étaient divisés en deux", détaille André Fleury, le maire de Gauville, interrogé par Le Courrier Picard. Inquiets, les parents décident d'alerter la présidente du Sisco. Cette dernière ne donne toutefois aucune suite à l'affaire.

Les parents, appuyés par le maire de Gauville, décident alors de mener leur propre enquête. A la mi-mai, pendant trois semaines, ils comptent le nombre de repas déposés par le prestataire, avant de les revérifier le lendemain matin. "Il manquait tous les jours des choses. Sur les huit pains commandés, il n'en restait que sept, il manquait des fruits, des yaourts, des plateaux-repas, etc. Une personne faisait son petit marché sans se soucier du fait que les enfants allaient être privés de nourriture", s'indigne André Fleury.

Trois plaintes bientôt déposées

Fin mai, les parents surprennent en flagrant délit la secrétaire emportant avec elle la nourriture destinée aux enfants. "Ce jour-là, trois parents se sont planqués dès 5h30 avant que la secrétaire ne prenne son service à 6h30. Ils l'ont vue ressortir de la cuisine avec du pain, des barquettes de choux-fleurs et de viande, mais aussi avec des parts de fromage et des kiwis. Elle aurait dit que ce n'était pas pour elle qu'elle faisait cela", dévoile André Fleury.

Entendue lundi par les gendarmes, elle a reconnu les faits. Elle n'a toutefois pas précisé les raisons qui l'ont poussé à voler ces plateaux repas. La présidente Roselyne Boston, une proche de la secrétaire incriminée, doit porter plainte dans les prochains jours, comme deux autres maires des communes concernées.