Elle meurt après une opération des amygdales

  • A
  • A
Elle meurt après une opération des amygdales
@ MAX PPP
Partagez sur :

Cette fillette de 6 ans a été prise de vomissements avant de succomber à Avignon.

Les parents de Schaïmaa veulent comprendre. Le couple a déposé plainte au lendemain de la mort de leur enfant, opérée quatre jours plus tôt des amygdales dans une clinique privée d'Avignon, rapporte Le Parisien. Le procureur a ouvert une enquête pour déterminer les circonstances précises de la mort de cette fillette de 6 ans.

Un manque de suivi postopératoire

Mais pour les parents de Schaïmaa, cela ne fait aucune doute, leur petite fille est morte à cause d'une erreur médicale. Quelques heures après leur sortie de l'hôpital, ils ont remarqué que l'état de santé de leur fille s'était dégradé. "Le soir, sa santé a commencé à se dégrader, puis à devenir d'une heure à l'autre très préoccupante", raconte le papa de la fillette. La fillette avait une douleur telle dans la gorge qu'elle ne pouvait rien avaler. A tel point qu'elle n'arrivait plus à parler, s'exprimant par gestes.

Le calvaire de Schaïma a duré quatre jours. Ses parents décident donc dimanche de l'emmener aux urgences du centre hospitalier. Et c'est presque avec soulagement que la fillette a rassemblé ses petites affaires, persuadée comme sa mère que les médecins allaient faire quelque chose pour elle. Sur place, ils sont pris en charge par des médecins qui ne s'alarment absolument pas de la situation. "On m'a dit : 'ce n'est rien, ça fait toujours mal après une opération des amygdales'", se souvient le papa de Schaïmaa.

Alors que les parents de la fillette réclament une nouvelle opération, le médecin a "à peine regardé sa gorge", ni même "pris sa tension", rapporte le père de l'enfant. "Ne fais pas de caprices" a même ajouté une infirmière à l'adresse de la fillette, qui, lorsque son père la rhabillait pour partir, faisait non du doigt, "signe qu'elle ne voulait pas partir", raconte sa maman au micro d'Europe 1.

Les parents dénoncent un manque de suivi postopératoire. "Elle était épuisée, puis elle perdait régulièrement du sang. Sans être médecin, ce n'est pas normal".

L'autopsie révèle une hémorragie

Lundi, la situation s'aggrave un peu plus. Lundi après-midi, Schaïmaa a été prise de vomissements. "Elle rejetait du sang par la bouche. Elle était agenouillée, accrochée au lavabo. Puis elle a perdu connaissance", explique la mère de la petite fille. "Le sang a commencé à gicler, les pompiers sont arrivés, ils ont tout fait mais malheureusement elle est partie. Je me suis dit que s'ils l'avaient gardée à l'hôpital, ça ne serait peut-être pas arrivé", déplore la mère de Schaïmaa.

A l'hôpital, on a souligné que la fillette ne saignait pas lorsqu'elle est arrivée. C'est pour cela qu'ils l'ont renvoyée chez elle. "C'est la procédure", même si une hémorragie reste toujours possible plusieurs jours après une amygdalectomie.

Le parquet de Tarascon a ouvert une enquête pour "rechercher les causes de la mort". L'autopsie pratiquée mardi a révélé "que le décès était lié à une hémorragie interne et externe massive au niveau du larynx", rapporte le procureur Christian Pasta. Une hémorragie qui proviendrait donc de la zone opérée. Des analyses complémentaires doivent être réalisées.