Drôme : trois enfants retrouvés morts

  • A
  • A
Drôme : trois enfants retrouvés morts
Les équipes de gendarmes au sol ont reçu l'appui d'un hélicoptère. (Photo d'illustration)@ MAXPPP
Partagez sur :

La mère des enfants avait été retrouvée morte lundi à Saint-Paul-Trois-Châteaux. Le père est recherché.

L'INFO. Que s'est-il passé à Saint-Paul-Trois-Châteaux, dans la Drôme ? Une jeune femme âgée d'une trentaine d'années a été retrouvée morte lundi dans une mare de sang au domicile de sa mère après avoir reçu plusieurs coups de couteau. Ses trois enfants âgés de 2, 8 et 9 ans, d'abord portés disparus, ont finalement été retrouvés morts mardi. Le père, 43 ans, reste pour l'heure introuvable.

Les corps des enfants dans une voiture. Les faits se sont produits autour de 17 heures dans la maison de la mère de la victime. C'est ici que la jeune femme, en instance de séparation, avait élu temporairement domicile. "Ce sont des membres de la famille qui sont arrivés à la maison et qui ont découvert le corps", a confié au micro d'Europe 1 le procureur de Valence, Antoine Paganelli. Les corps des enfants ont été retrouvés sans vie, dans un Volkswagen Touran noire. La voiture familiale était stationnée sur un parking proche du centre de Saint-Paul-Trois-Châteaux, à moins d'un kilomètre où la mère de la famille a été retrouvée poignardée.

Le père activement recherché. "On est à la recherche de l'auteur des faits et également de son époux", précise-t-il. Un important dispositif mis en place par la gendarmerie dès lundi, composé d'une cinquantaine de militaires appuyés d'un hélicoptère, n'a permis de retrouver ni le mari ni les enfants.  

>> Photo du père recherché diffusée sur le site de la mairie :

25.06-drôme

© Capture d'écran - Site de Saint-Paul

Le père vivait au domicile conjugal, également situé à Saint-Paul-Trois-Châteaux. Un avis de recherche de la gendarmerie, visible sur le site internet de la mairie de Saint-Paul-Trois-Châteaux, livrait d'ailleurs l'identité et trois photos du père, de face et de profil, ainsi que le numéro d'immatriculation de son véhicule. Aucun antécédent judiciaire le concernant n'est connu à ce jour. L'homme n'a jamais été fiché par les services de police.



Agrandir le plan

La piste du drame familial. Le drame familial est considéré comme "une des hypothèses très certainement plausibles" par les enquêteurs, "(la victime) étant séparée de ce (son mari) depuis peu et les deux époux étant en instance de divorce", précise Antoine Paganelli. "L'hypothèse c'est que cette séparation ait pu se terminer de cette façon", ajoute le magistrat. Le corps devait être autopsié mardi matin à Grenoble.

L'enquête ouverte lundi soir pour homicide volontaire a été confiée aux gendarmes de la section de recherches de Grenoble et au groupement de la Drôme.