Drogue : un réseau "hors norme" démantelé dans l'Aude et l'Hérault

  • A
  • A
Drogue : un réseau "hors norme" démantelé dans l'Aude et l'Hérault
Un réseau international de trafic de drogues a été démantelé dans le sud de la France@ KENZO TRIBOUILLARD / AFP
Partagez sur :

Un trafic de drogue "hors norme" a été démantelé dans l'Aude et l'Hérault la semaine dernière. Des dizaines de kilos de cocaïne, de résine de cannabis et des armes ont été découverts. 

Un "véritable supermarché de la drogue" a été retrouvé dans l'Hérault et dans l'Aude la semaine dernière. Le procureur de Béziers, Yvon Calvet a annoncé mardi à la presse que six personnes ont été mises en examen. Au terme d'une enquête entamée en avril par la brigade de recherche et d'intervention et la brigade des stupéfiants, sept personnes ont été interpellées la semaine dernière à Lézignan-Corbières dans l'Aude, à Béziers dans l'Hérault et à Lyon, dont six ont été mises en examen et écrouées, a précisé le procureur. Parmi elles, figurent deux frères d'une trentaine d'années, originaires de Béziers et "très peu connus des services de police", a ajouté Yvon Calvet. Les infractions les plus graves en matière de stupéfiants leur sont reprochés : l'organisation et la direction d'un réseau de trafic de drogue avec la circonstance aggravante de "bande organisée".

28 kilos de cocaïne dans une voiture. Après avoir observé pendant des mois des voyages réguliers aux Pays-Bas avec un fonctionnement très "cloisonné", les enquêteurs ont pu intercepter un convoi d'arrivée à Lézignan-Corbières, la semaine dernière. Dans un véhicule familial muni de caches hydrauliques, ils ont trouvé 28 kg de cocaïne, trois kg d'héroïne et trois kilos de produits de coupage, a détaillé le directeur du SRPJ de Montpellier Jean-Philippe Fougereau. Trois autres véhicules disposant de telles caches ont été découverts par les enquêteurs. 

Puis, un "garage entrepôt" a été perquisitionné dans la même commune audoise permettant de découvrir: 326 kg de résine de cannabis, 6,6 kilogramme de cocaïne pure (à 98%) et cinq kilos d'héroïne, un pistolet mitrailleur, un pistolet automatique, des chargeurs de kalachnikov, une grenade et 40.000 euros, des presses hydrauliques et du matériel de coupage, a précisé le commissaire qui a parlé d'un "véritable supermarché de la drogue".

Une "affaire hors norme". "C'est rare que l'on ait un réseau à ce point organisé avec des gens aguerris, extrêmement prudents, discrets et intelligents, ayant des activités de façade", a commenté Yvon Calvet, parlant d'une "affaire hors norme". Au détail, la drogue saisie aurait pu rapporter au moins 4,8 millions d'euros au réseau. Les enquêteurs pensent que ce réseau qui s'approvisionnait notamment au Pays-Bas et en Espagne, "arrosait une grande partie du sud de la France", a souligné le directeur du SRPJ de Montpellier.