Drogue : 350 interpellations dans le sud de la France

  • A
  • A
Drogue : 350 interpellations dans le sud de la France
Intitulée "GAZ 789", la gigantesque opération s'est déroulée de la frontière espagnole à la frontière italienne.@ MaxPPP
Partagez sur :

COUP DE FILET - Intitulée "GAZ 789", la gigantesque opération s'est déroulée de la frontière espagnole à la frontière italienne.

Près de 350 personnes ont été interpellées mardi matin dans le cadre d'une vaste opération inter-services mobilisant 2.000 fonctionnaires se déroulant de la frontière espagnole à la frontière italienne, ont indiqué les autorités de la Zone de défense et de sécurité Sud.

Une douzaine de kilos de cannabis saisis. "Les premières interpellations ont eu lieu dès 6 heures du matin", a précisé l'inspecteur général Pierre-Marie Bourniquel, coordonnateur de cette zone de défense lors d'une conférence de presse à Nice.

Dans un communiqué, la préfecture de la zone de défense et de sécurité sud précise que 170 personnes ont été arrêtées pour des infractions à la législation aux étrangers. Quarante-sept autres ont été arrêtées pour des infractions à la législation aux stupéfiants et trois pour des infractions liées aux armes. Une douzaine de kilos de cannabis ont été saisis par la douane au Boulou, à la frontière espagnole.

La police aux frontières (PAF) a notamment procédé à des dizaines d'interpellations, dont un passeur, avait indiqué Pierre-Marie Bourniquel mardi matin. Un Italien sous mandat d'arrêt européen recherché pour escroquerie financière a notamment été arrêté à Nice.
 

"GAZ 789". Intitulée "GAZ 789", une telle opération, menée conjointement par plus de 2.000 fonctionnaires (police, gendarmerie, douanes, PAF, Urssaf, Dreal, Direccte) a été initiée par Michel Cadot, préfet de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur et de la zone de défense, a précisé Jean-René Vacher, secrétaire général de la Zone de défense et de sécurité Sud.

Des contrôles avaient notamment lieu sur les autoroutes de la zone, dans des quartiers sensibles comme aux Moulins dans l'ouest de Nice ou encore dans des trains ou des casses auto. "Plus ça va, plus la délinquance est plurielle (...) et mobile. Cela impose aux services de l'Etat de travailler ensemble", a expliqué Jean-René Vacher.

La deuxième opération du genre. C'est la troisième opération, visant essentiellement à lutter contre les cambriolages, le trafic de stupéfiants et la délinquance générale, à être organisée dans la zone de défense Sud, après deux du même type réalisées dans les Pyrénées et dans les Alpes en 2013. Une quatrième doit avoir lieu avant la fin de l'année, a indiqué M. Vacher.