Drame familial à Livry-Gargan

  • A
  • A
Drame familial à Livry-Gargan
La mère de famille, qui était comptable, a laissé une lettre derrière elle.@ CAPTURE D'ECRAN GOOGLE STREET VIEW
Partagez sur :

Le père et mari dit avoir découvert les corps à son réveil. Il a été placé en garde à vue.

Toutes trois ont été tuées par arme à feu, avec un fusil de chasse. Lundi matin, le corps d’une femme de 37 ans a été retrouvé auprès de ceux de ses deux filles de 10 et 14 ans au domicile familial, un pavillon de Livry-Gargan, en Seine-Saint-Denis. Le mari et père a été placé en garde à vue, les policiers cherchant à vérifier son emploi du temps au cours de la nuit.

C’est lui qui a prévenu les secours après avoir découvert, à son réveil, les corps dans le pavillon d'un étage, situé dans un quartier résidentiel de Livry-Gargan. Lundi matin, les volets de la maison étaient fermés et l'accès à la rue était bloqué par la police.

"La famille a dîné ensemble dimanche soir"

"La famille a dîné ensemble dimanche soir, le père dit qu'il s'est ensuite endormi et qu'il s'est réveillé, tout habillé, sur le canapé. Il a appelé la police en découvrant les corps dans la chambre des enfants", précise un responsable du syndicat de policiers Alliance du département. D'après lui, le père affirme "qu'il ne se souvient de rien, qu'il n'a rien entendu".

Les victimes auraient été tuées vers 4 ou 5 heures du matin, d'un coup de fusil de chasse dans la poitrine. "S'agit-il d'un double homicide suivi d'un suicide ou d'un triple meurtre, on ne sait pas", explique le responsable d'Alliance.

Une lettre de la mère

La mère, qui était comptable, a laissé une lettre derrière elle, dans laquelle elle affirme "avoir détourné de l’argent à son employeur". D’après la préfecture, il s’agirait du mobile de son acte.