Drame de Pierrefitte : "cette famille est terrorisée"

  • A
  • A
Drame de Pierrefitte : "cette famille est terrorisée"
@ EUROPE 1 / VIRGINIE SALMEN
Partagez sur :

TÉMOIGNAGEE1 - L'avocate de la famille de l'adolescent rom passé à tabac assure que ses proches ne comprennent pas les raisons de l'agression.

Départ à la hâte. Elles s'étaient installées dans une maison à l'abandon, le long de la nationale 1, à quelques mètres de la cité des Poètes de Pierrefitte, en Seine-Saint-Denis, il y a seulement un mois. Plusieurs familles roms ont dû fuir ce campement en toute hâte il y a cinq jours après la violente agression dont a été victime un adolescent de 16 ans, toujours entre la vie et la mort. L'avocate de ses proches décrit aujourd'hui une "famille terrorisée".

"Complètement perdus". "Elle a été chassée par des individus qui sont venus sur leur terrain, avec des fusils, qui ont tiré des coups de feu en plein jour. Ils ne savent pas où aller. Ils se sont réfugiés pour le moment dans un bâtiment mais ils sont complètement perdus", explique Me Julie Launois-Flacelière sur Europe 1.

"Rien ne justifie un tel déferlement de violence". Vendredi, l'adolescent de 16 ans a été passé à tabac puis abandonné, inconscient, dans un chariot de supermarché. Le mobile de cette violente agression est toujours inconnu mais plusieurs habitants de la cité des Poètes ont évoqué des cambriolages ces derniers jours. "Ils ne comprennent absolument pas ce qui s'est passé. Rien ne justifie un tel déferlement de violence. La famille a l'impression que l'on essaie de justifier les actes commis à l'encontre de leur fils par une éventuelle participation de leur enfant à un quelconque délit. C'est vrai que parler des agissements de leur fils qui est sur le point de mourir, avec un pronostic vital extrêmement engagé, ça les choque particulièrement", poursuit l'avocate de la famille de la victime.

Une demande de rançon incompréhensible. Quant à la demande rançon (les agresseurs ont réclamé 15.000 euros, puis 5.000 euros, à la famille, avant de rompre le contact, ndlr), la famille de la victime ne la comprend toujours pas. "Ils ne s'expliquent pas cette demande de rançon car ce sont d'honnêtes gens qui sont dans une situation extrêmement précaire. Ils ont tant bien que mal essayé de rassembler une somme mais ils n'ont bien évidemment jamais réussi à rassembler la somme demandée par les ravisseurs. Et ils ne comprennent pas pourquoi ces auteurs pouvaient penser une seule seconde qu'ils avaient de l'argent", s'interroge également Me Launois-Flacelière.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460-1_scalewidth_460

L’ENQUÊTE - La piste d'un règlement de comptes

L'INFO - Un Rom dans le coma après un passage à tabac

RÉACTIONS - Hollande et Valls condamnent l'agression du jeune Rom