Drame de Clichy : bientôt un procès ?

  • A
  • A
Drame de Clichy : bientôt un procès ?
@ MAXPPP
Partagez sur :

Les familles des 2 jeunes, morts il y a cinq ans, réclament le renvoi des policiers devant la justice.

Cela va faire cinq ans que Zyed et Bouna sont décédés. Les deux jeunes de 17 et 15 ans sont morts électrocutés après une course poursuite avec des policiers. Les familles n’ont pas oublié et c’est pourquoi elles se mobilisent par le biais de leurs avocats pour réclamer à nouveau mercredi un procès des deux policiers mis en cause.

La décision revient aux juges d’instruction

Début septembre, le parquet de Bobigny a requis un non-lieu à l'encontre des policiers, retenant qu'ils ne savaient pas que les trois adolescents avaient pénétré dans le transformateur. En février 2007, deux fonctionnaires avaient été mis en examen pour non-assistance à personne en danger. Les juges d'instruction ont clos l'enquête en décembre 2009. Il revient maintenant aux magistrats Claire d'Urso et Marc Sommerer de se prononcer pour un non-lieu ou un renvoi des policiers devant le tribunal.

Les avocats des deux familles ont remis leurs observations aux juges d’instruction.

Non-assistance à personne en danger ?

"Le délit de non-assistance à personne en danger est constitué (...) au moment où l’un des fonctionnaires émet l'hypothèse que les enfants ont pénétré sur le site EDF et où il n'intervient pas", notent les avocats. Dans des messages radio, ce policier disait : "Je pense qu'ils sont en train de s'introduire sur le site EDF", puis, "en même temps, s'ils rentrent sur le site EDF, je ne donne pas cher de leur peau".

Ils contestent aussi le point de vue du parquet, selon lequel le policier a ensuite procédé à des vérifications en montant sur une poubelle, puis a acquis la conviction que personne n'avait pénétré sur le site EDF. Mais de ce lieu d'observation, la majeure partie du site était invisible, assurent les avocats qui parlent de "pseudo-vérifications".

"La loi doit s’appliquer à tous"

Les avocats affirment que l'autre policier mis en examen, chargée du standard du commissariat de Livry-Gargan, "avait parfaitement conscience du danger auquel étaient exposés les adolescents" mais "n'a jamais demandé l'intervention de secours". Ils estiment que "la loi doit s'appliquer à tous et d'abord à ceux qui sont chargés de la faire respecter". Ils déplorent "la regrettable mansuétude" du procureur de Bobigny. Ils se défendent aussi de "faire le procès de la police", avant de "saluer la qualité de l'enquête policière et judiciaire".

Le 27 octobre 2005, trois jeunes se sont réfugiés sur un site EDF après une course poursuite avec la police. Deux d'entre eux, Zyed et Bouna sont morts électrocutés. Un drame qui entraîna trois semaines de violences et d'émeutes dans les banlieues françaises.