Doubs : "social-traître", la permanence PCF de Besançon vandalisée

  • A
  • A
Doubs : "social-traître", la permanence PCF de Besançon vandalisée
Certains sympathisants communistes ne semblent pas cautionner l'appel à voter pour Emmanuel Macron@ page Facebook PCF du Doubs
Partagez sur :

Des inscriptions à l'encre rouge font référence à la consigne de vote de Pierre Laurent à voter pour Emmanuel Macron.

"Social-traître", "Le banquier d'abord" ont été tagués à l'encre rouge sur les murs de la permanence du Parti communiste du Doubs à Besançon dans la nuit de vendredi à samedi, rapporte France Bleu Besançon

Une consigne de vote qui ne passe pas. "C'est indigne, c'est s'abaisser au degré 0 du courage politique", condamne la fédération sur sa page Facebook. "Pas de soucis pour avoir un débat pour expliquer pourquoi nous appelons à battre l'extrême droite mais pas comme ça." En effet, ces inscriptions semblent faire référence à l'appel de Pierre Laurent, secrétaire général du PCF, à voter pour Emmanuel Macron de façon à faire barrage à Marine Le Pen.

Des actes "stupides et lâches". Le maire socialiste de la ville de Besançon, Jean-Louis Fousseret, soutien d'Emmanuel Macron, a lui aussi condamné cet acte de vandalisme dans un communiqué. "Je veux affirmer mon indignation et ma colère face à ces actes tout aussi stupides que lâches" a écrit le maire.