Double suicide à la prison de la Santé

  • A
  • A
Double suicide à la prison de la Santé
@ REUTERS
Partagez sur :

EXCLU - Coup sur coup, deux détenus ont mis fin à leurs jours en l’espace de 48 heures.

En l’espace de 48 heures, deux détenus ont mis fin à leurs jours à la prison de la Santé, à Paris. Le premier s’est pendu dans la nuit de mardi à mercredi dans la cellule n°14. Une cellule qui n'est pas restée longtemps inoccupée, puisque deux autres prisonniers y ont été placés dès le lendemain. Or l’un des deux nouveaux détenus s’est suicidé à son tour dans la nuit de jeudi à vendredi, selon les informations obtenues par Europe 1.

Les deux détenus ne s’étaient jamais croisés auparavant, selon le ministère de la Justice. En attente de jugement, ils avaient tous les deux été signalés comme fragiles sur le plan psychologique et faisaient l'objet d'une surveillance spéciale, notamment via des rondes toutes les deux heures, a indiqué l'Observatoire international des prisons (OIP).

Des détenus fragiles

Le premier suicide concerne un jeune homme de 20 ans, soupçonné d'homicide. Le deuxième détenu est un homme de 67 ans qui devait être jugé pour viol sur mineur. Il venait d'être transféré à la prison de la Santé en provenance de Chartres, pour une prise en charge par les services psychiatriques de l'établissement, a précisé l'OIP.

Selon le bureau du syndicat FO à la Santé, cette prison ne dispose pas de "quartier arrivants" et les nouveaux détenus ne bénéficient pas de mesures particulières pour les accueillir. Les deux détenus qui ont mis fin à leurs jours "étaient repérés et malheureusement on n’a pas pu empêcher le passage à l’acte", a regretté Christophe Vande-Walle, de FO pénitentiaire. Depuis le début de l'année, trois détenus se sont suicidés à la prison de la Santé.