Double infanticide dans le Nord : les enfants seraient morts par asphyxie

  • A
  • A
Double infanticide dans le Nord : les enfants seraient morts par asphyxie
@ DENIS CHARLET / AFP
Partagez sur :

La mère est soupçonnée d'avoir tué ses deux enfants de deux mois et deux ans.

Les autopsies du nourrisson de deux mois et de sa sœur de deux ans retrouvés morts lundi à Camphin-en-Carembault, dans le Nord, ont montré que leur mort est probablement due à une asphyxie, a-t-on appris mardi auprès du parquet de Lille.

La mère soupçonnée. "Les autopsies des deux enfants ont permis d'établir que leur corps ne portait aucune trace suspecte ; la cause la plus probable est celle d'une asphyxie", a affirmé le parquet. Par ailleurs, "l'enquête est toujours menée dans le cadre de la flagrance, il n'y a pas encore eu d'ouverture d'information", a-t-il ajouté. Les corps des deux enfants avaient été découverts par les pompiers lundi matin à 7h dans une maison à Camphin-en-Carembault, qui n'était pas le lieu de résidence de la famille, en présence de la mère dont le pronostic vital était initialement engagé. Celle-ci, qui est soupçonnée d'avoir tué ses enfants, et dont l'état "ne semblait plus susciter d'inquiétudes" lundi soir selon le parquet, n'a pas encore été entendue.

Une maladie incurable. Lundi, le député-maire de Phalempin, Thierry Lazaro, où vivait la famille, avait affirmé à la presse que la mère pourrait avoir agi en raison de la maladie incurable dont était atteinte la plus petite des deux sœurs. Des auditions menées "paraissent confirmer que depuis quelques jours avait été diagnostiqué chez le nourrisson de deux mois une grave maladie avec des perspectives très défavorables, et que cette annonce avait profondément déstabilisé la mère", a affirmé le parquet. "C'est dans ce cadre qu'avec ses deux filles, elle avait été hébergée la veille par des amis, dans la perspective d'un rendez-vous médical qui devait avoir lieu le lendemain", a ajouté cette source judiciaire.