Donnez de l'argent au curé... pour son amant

  • A
  • A
Donnez de l'argent au curé... pour son amant
Un prêtre de campagne du Gard a été placé en garde à vue pour s'expliquer de l'argent qu'il donnait à son petit ami, consommateur de drogues.@ MAXPPP
Partagez sur :

Un prêtre de Nîmes a détourné de l’argent pour payer la drogue de son compagnon.

L'affaire fait grand bruit dans la région nîmoise : un curé de campagne du Gard est mêlé à un trafic de drogue. Elle a été révélée par Midi Libre. L’homme de 66 ans a pour amant un jeune homme de 22 ans, considéré comme gros consommateur de haschich et de cocaïne principalement.

Ce dernier est mis en cause dans une affaire de drogue, dans laquelle son frère - un dealer présumé - est mis en examen. Quant à l'ecclésiastique, il a été placé en garde à vue la semaine dernière pour expliquer ses liens avec le frère du dealer.

Un détournement d’argent de la paroisse

L’homme d’église aurait versé jusqu’à 200.000 euros, de ses deniers personnels, à son jeune amant pour lui permettre de vivre au quotidien. Mais pas seulement. Le prêtre aurait également détourné l’argent de paroissiens, à qui il avait fait croire qu’ils œuvraient pour des associations caritatives. Mais une grande partie des sommes données étaient en fait versées à son ami.

De l’argent qui servait apparemment à alimenter la consommation de drogue du compagnon du curé. Lors de sa garde à vue, l’homme d’église aurait assuré qu’il ne savait pas que l’argent permettait d’acheter de la cocaïne mais aurait eu "des doutes", selon une source judiciaire qui répondait à Midi Libre.

Une fois informé de cette affaire, l’évêché du Gard "a remboursé les victimes", selon une source proche de l’enquête citée parLe Parisien. Il y en aurait eu pour plusieurs milliers d’euros.

Depuis, le prêtre, qui officiait dans une petite ville du département, a été affecté à la campagne.