Infanticides : Dominique Cottrez "n'avait qu'une solution dans son esprit"

  • A
  • A
Partagez sur :

Cette mère de famille est jugée à partir de jeudi devant les assises du Nord. Son avocat Me Franck Berton évoque la psychologie de sa cliente.

Elle a étranglé "discrètement" huit de ses bébés à la naissance. Un lourd secret gardé pour elle pendant vingt ans. Dominique Cottrez comparaît jeudi devant les assises du Nord pour cet octuple infanticide. Des assassinats contraceptifs pour certains, mais qui, pour d'autres, traduisent la solitude et le désespoir d'une mère. Pour son avocat, Me Franck Berton, Dominique Cottrez pensait accoucher de "monstres", explique-t-il jeudi au micro d'Europe 1.

"Des monstres qui procédaient d'un inceste".  "Ces enfants n'avaient pas d'existence, finalement. Quelque part, je pense qu'elle était persuadée qu'elle mettait au monde des monstres… des monstres qui procédaient d'un inceste qu'elle subissait depuis l'âge de 12 ans", explique Me Berton, évoquant la relation qu'entretenait Dominique Cottrez avec son propre père.

"Même si l'instruction nous a appris que ces enfants sont finalement les enfants légitimes de son mari, bien évidemment, elle n'avait qu'une solution dans son esprit et dans sa tête : s'en débarrasser au plus vite", assure le pénaliste.

Jugée jusqu'au 2 juillet, Dominique Cottrez risque la prison à perpétuité.