DJ tué au Blanc-Mesnil : "on a besoin de savoir"

  • A
  • A
DJ tué au Blanc-Mesnil : "on a besoin de savoir"
Le DJ avait été roué de coups après avoir refusé l'entrée à une bande de jeunes, lors d'une soirée privée de la Saint-Sylvestre.@ MAXPPP
Partagez sur :

TÉMOIGNAGE E1 - La veuve d’un DJ, dont le meurtrier présumé est jugé vendredi après avoir été libéré après une panne de fax, attend des réponses.

Procès. Fabienne Elisor, veuve du DJ mortellement agressé dans la nuit du 1er janvier 2011, veut des réponses. Le procès du principal suspect du meurtre de son mari s'est ouvert aujourd’hui, en présence du principal suspect, qui s'est présenté libre devant le tribunal de Bobigny.

Problème de procédure. L'homme avait été relâché en février 2014, après un problème de procédure. Des documents n’étaient pas arrivés à temps à la chambre de l’instruction. En cause : une panne de fax.

"On a besoin de savoir". "Quand il y a eu l’histoire du fax, il a répété son innocence. Je veux vraiment entendre sa version, savoir ce qu’il a à dire", a confié Fabienne Elisor au micro d’Europe1. "Ça fait trois ans qu’on attend qu’il parle. On a besoin de savoir ce qu’il s’est passé : toute une vie a basculé en cinq minutes", poursuit la veuve. 

Retour sur les faits.L’agression avait eu lieu aux premières heures de l’année 2011. Le 1er janvier, une bande de jeunes s’était invitée de force dans une soirée organisée au Blanc-Mesnil, en Seine-Saint-Denis. Le DJ avait été roué de coups après leur avoir refusé l’entrée dans cette soirée privée, et était mort quelques jours plus tard. 

Deux interpellations. Considéré comme le principal suspect, un homme avait été interpellé peu de temps après les faits, et écroué. Une seconde personne avait été interpellée en novembre 2012, et placée en détention provisoire. 

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

PROCÉDURE -Libéré faute d'encre dans un fax : "c'est lamentable"

TÉMOIGNAGE  -"Il faut que l'enquête avance"

LES FAITS - Le DJ tabassé au nouvel an est mort