Disparitions mystérieuses à Nantes

  • A
  • A
Disparitions mystérieuses à Nantes
@ MAXPPP
Partagez sur :

Deux étudiants ont disparu à la sortie de la même boîte de nuit. Aucune piste n'est privilégiée.

Que s'est-il passé près du Calysto la semaine dernière ? Deux étudiants de 19 et 24 ans ne sont jamais réapparus après être sortis de cette boîte de nuit à proximité de la Loire à Nantes. Les recherches n'ont encore rien donné et les enquêteurs n'excluent aucune hypothèse. "Pour chacun d'eux, cela peut être une fugue, une cause accidentelle ou un cause criminelle, mais c'est une enquête difficile, il n'y a pas d'explication étayable pour dire que telle ou telle thèse doit être privilégiée ou exclue", a répété vendredi le procureur de la République.

"En l'état, rien, procéduralement, n'indique qu'ils se connaissaient et leurs casiers judiciaires respectifs sont vierges", a ajouté le procureur de la République.

Rémy Calmejane n'a plus donné signe de vie depuis le 3 décembre vers 4 heures du matin. Grégoire Rigault a pour sa part été vu pour la dernière fois 24 heures après Rémy exactement, le 4 décembre à la sortie de la même boîte de nuit. Les enquêteurs n'ont été prévenus que plus tardivement de sa disparition et ce n'est que mercredi qu'ils ont su par ses amis que lui aussi sortait du Calysto, ce qui a relancé l'enquête.

"Il n'est pas tombé tout seul"

Le père de Rémy écarte la piste de l'accident. "Pour moi, il s'est passé quelque chose. (...) Il avait bu, c'est clair mais selon ses copains, il ne titubait pas, il pouvait marcher, il a une constitution sèche de sportif, s'il est tombé dans l'eau, il n'est pas tombé tout seul", a déclaré Pierre Calmejane.

Pour la mère de Grégoire, il en s'agit "ni un suicide, ni une fugue". "Je l'avais vu vendredi midi et je devais repasser le chercher lundi pour l'emmener passer son permis de conduire", a-t-elle expliqué.

Le patron de la discothèque et le videur ont été entendus.