Meurthe-et-Moselle : Berenyss a été retrouvée vivante

  • A
  • A
Meurthe-et-Moselle : Berenyss a été retrouvée vivante
@ DR
Partagez sur :

La petite fille de 7 ans et demi avait disparu alors qu'elle faisait du vélo dans le village de Sancy, en Meurthe-et-Moselle.

C'est une issue heureuse. La petite Berenyss, 7 ans et demi, disparue d'un village de Meurthe-et-Moselle jeudi après-midi, a été retrouvée sauve dans les Ardennes françaises dans la soirée, ont annoncé les gendarmes. La fillette a été "déposée", dans des circonstances que l'enquête devra déterminer, et "retrouvée sauve dans les Ardennes françaises", a indiqué Pascal Niggemann, commandant de la compagnie de Briey, aux journalistes.

Un fourgon blanc aperçu sur les lieux. Quelques heures après la disparition inquiétante de la petite Berenyss, dans le village de 350 âmes de Sancy, en Meurthe-et-Moselle, "un fourgon blanc conduit par un homme d'une quarantaine d'années a été vu sur les lieux", précise ainsi l'alerte diffusée par la gendarmerie.

Un haut multicolore. Au moment de sa disparition vers 15 heures, Berenyssportait une jupe à volants blancs et un haut multicolore. Mesurant 1,35m, l'enfant était habituellement porteuse de lunettes aux montures noires, mais elle ne les avait pas sur elle jeudi après-midi, a indiqué Yves Le Clair, procureur de Briey, lors d'une conférence de presse qui s'est tenue dans la soirée.

Cheveux châtains et yeux marron. Cette petite fille aux longs cheveux châtains foncés et aux yeux marron s'était volatilisée alors qu'elle faisait du vélo place Belfort, à une centaine de mètres de la maison familiale. Elle avait échappé quelques instants seulement au regard de sa mère qui, après s'être mise tout de suite à sa recherche, avait retrouvé le vélo de sa fille abandonné dans une ruelle, un peu plus loin.

Un utilitaire blanc de type Kangoo recherché. "Au moment où la maman a découvert le vélo, elle a croisé un véhicule blanc de type Kangoo, en tout cas de type utilitaire. C'est la raison pour laquelle nous recherchons activement ce véhicule qui en l'état, peut être a minima un témoin important", a déclaré le procureur Yves Le Clair. Immédiatement, les parents ont prévenu les forces de l'ordre. Il était environ 15h30.

150 militaires et deux équipes cynophiles. Des recherches importantes avaient alors été lancées, avec la mobilisation de 150 militaires, dont 30 gendarmes mobiles, ainsi que deux équipes cynophiles, et le recours  à un hélicoptère. Des contrôles de véhicules avaient été mis en place à proximité de la zone de disparition et le signalement de l'enlèvement avait été diffusé dans les pays limitrophes, la Belgique et le Luxembourg, a rapporté le colonel de gendarmerie en charge des recherches, sur BFMTV. D'autre part, la petite fille avait été inscrite au fichier des personnes recherchées, notamment utilisé dans tous les aéroports.