Deux voleuses dans la nature à Marseille

  • A
  • A
Deux voleuses dans la nature à Marseille
Les deux mineures ont été interpellées en flagrant délit par la police municipale alors qu'elles venaient de cambrioler une villa à Plan de Cuques.@ MAXPPP
Partagez sur :

<CUSTOM NAME="HIGHLIGHT">INFO E1</CUSTOM> - Interpellées par des policiers municipaux, elles n'ont pas été présentées à temps au commissariat.

L'histoire semble ubuesque. Deux mineures, interpellées en flagrant délit par la police municipale alors qu'elles venaient de cambrioler une villa à Plan de Cuques, dans les Bouches-du-Rhône, ont réussi à s'échapper. Faute de policiers pour les emmener au commissariat de Marseille, elles avaient été placées en foyer d'où elles sont finalement enfuies.

Près de 4h30 pour aller au commissariat

Arrêtées vers 17 heures dans un quartier résidentiel aux portes de Marseille le 11 juillet dernier, les deux voleuses n'ont finalement été présentées au commissariat de Marseille qu'à 21h20. Pourtant, les trois agents municipaux, qui les ont interpellées juste après le cambriolage qu'elles venaient de commettre, ont multiplié les appels.

Mais à l'autre bout de la ligne, on leur a expliqué à chaque fois qu'aucune patrouille n'était disponible pour venir chercher les cambrioleuses. Voyant l'heure passer, les trois agents ont fini par traverser la ville pour emmener eux-mêmes les deux jeunes filles au commissariat.

En foyer, les voleuses se sont enfuies

Une fois les trois agents municipaux arrivés sur place, l'officier de police judiciaire a constaté que le délai de présentation était largement dépassé : les policiers municipaux avaient une heure pour les emmener au commissariat. Conséquence, les deux voleuses ont été placées en foyer, d'où elles se sont depuis enfuies.

Elodie et Gislain, le couple victime du cambriolage, sont stupéfaits de la tournure qu'a prise l'affaire. "La maison était sens dessus-dessous et nous avons attendu la police nationale qui n'est jamais venue", a expliqué Elodie à Europe 1.

La police reconnaît un dysfonctionnement

"J'ai l'impression qu'il y a une espèce de système qui fait que les policiers n'ont pas voulu se déplacer pour ne pas avoir à les mettre en garde-à-vue et à faire une procédure. J'ai l'impression que la police nationale n'a pas voulu faire son travail de façon délibérée", a lâché de son côté Gislain.

Quant au butin dérobé par les cambrioleuses, selon la police, il a été intégralement retrouvé. Le couple est toutefois certain qu'une somme d'argent aurait été emporté par les jeunes femmes.

La police nationale a reconnu un dysfonctionnement mais a rappelé tout de même que les agents municipaux avaient la possibilité de conduire les deux voleuses dans un commissariat. Mais dans un temps imparti.

Une enquête administrative a été ouverte à l'encontre d'un policier de Plan-de-Cuques pour vice de procédure.