Deux policiers violents écopent de sursis

  • A
  • A
Deux policiers violents écopent de sursis
2 policiers ont été condamnés à du sursis après avoir violemment frappé Abdoulaye Fofana, 20 ans, le 14 octobre 2008 à Montfermeil. La scène a été filmée.@ DAILYMOTION
Partagez sur :

Ils ont été condamnés pour des violences lors d'une arrestation à Montfermeil en 2008.

La scène avait été filmée. Auteurs d’une interpellation musclée à Montfermeil, en Seine-Saint-Denis, en 2008, deux policiers ont été condamnés jeudi par le tribunal de Bobigny à quatre mois de prison avec sursis. Un troisième agent, qui était jugé pour "abstention volontaire d'empêcher un crime ou un délit contre l'intégrité d'une personne", a été relaxé.

Le tribunal a aussi précisé que les condamnations ne seront pas inscrites au casier judiciaire. Les deux hommes devront toutefois payer solidairement 2.000 euros à la victime.

La décision "satisfait" toutes les parties

"Pour moi, c'est une quasi-relaxe", s'est félicité Me Daniel Merchat, l'avocat d’un des condamnés, David Lagraulet. "Il n'y aura aucune suite disciplinaire et ils vont pouvoir poursuivre leur carrière normalement", a-t-il ajouté.

Me Yassine Bouzrou, avocat de la victime, s'est également dit "satisfait de cette décision". "Mon client est content d'avoir été considéré comme une victime", a-t-il indiqué ajoutant qu’Abdoulaye Fofana "n'était pas dans la vengeance".

Pour autant, l’avocat d’Abdoulaye Fofana a regretté "que dans ce dossier, s'il n'y avait pas eu la vidéo, jamais les policiers n'auraient été condamnés". Il a reproché au procureur de s'être "positionné clairement du côté des policiers", lors du procès, le 25 novembre. Le parquet avait alors requis entre six et huit mois de prison avec sursis pour les policiers jugés pour "violence aggravée" et trois mois avec sursis pour le troisième.

Il avait reçu notamment 3 coups de matraque

Les deux policiers ont arrêté Abdoulaye Fofana le 14 octobre 2008 dans la cité des Bosquets, à Montfermeil. Une interpellation avec violences et qui avait été filmée par un témoin de la scène, réalisateur professionnel. La vidéo avait ensuite été diffusée sur internet.

Regardez l'intégralité de la vidéo :

Cette arrestation s’était déroulée à la suite d’une soirée tendue, notamment marquée par des jets de pierre et des tirs de mortier contre les policiers. Le jeune homme de 20 ans avait été identifié par un gardien de la paix comme un auteur de ces violences, ce qu'il nie.

Les violences ont été reconnues par les policiers. Au procès, l’un d’eux a assuré "ne pas (avoir) trouvé d'autres solutions. (…) Il fallait arriver à le calmer et à le sortir (de l'immeuble) assez rapidement", a-t-il expliqué alors que son collègue, Jean-Patrick Pinson, avait parlé d'"un geste de défense".