Deux marins bretons portés disparus

  • A
  • A
Deux marins bretons portés disparus
@ Max PPP
Partagez sur :

Leur bateau, le Neway, un chalutier de 24 mètres, était au large des îles Scilly, en Grande-Bretagne.

L'appel de détresse n'a pas permis de localiser les marins. Deux pêcheurs français sont portés disparus après être tombés de leur chalutier de 24 mètres, samedi soir au large des îles Scilly, au sud-ouest de la Grande-Bretagne.

Les secours britanniques premiers à intervenir. Le Neway, immatriculé à Paimpol, dans les Cotes-d'Armor, a lancé un appel de détresse vers 19h15 pour signaler la chute à la mer de deux hommes, à 30 mille, soit 55 km, au nord des îles Scilly. Les secours ont dans un premier temps été coordonnés par les Britanniques du Maritime rescue coordination center (MRCC) de Falmouth. Ces derniers ont dépêché sur place un hélicoptère et une vedette de sauvetage. Quatre navires de pêche français se sont également joints au dispositif. Dans la nuit les britanniques ont interrompu les recherches.

Les recherches françaises échouent. Les quatre bateaux français ont alors repris sans succès les recherches dans la matinée de dimanche pour tenter de retrouver leurs deux collègues disparus. Selon un garde-côte du MRCC, Andy Cattrell, "les deux pêcheurs portaient des vestes huilées jaunes mais pas de gilet de sauvetage ou d'aide à la flottaison quand ils sont passés par-dessus bord", équipements en principe obligatoires pour les pêcheurs professionnels.

Une mer très forte. "Malheureusement, malgré des recherches intensives, nous ne sommes pas parvenus à les localiser", a ajouté le garde-côte britannique. Selon les autorités maritimes, la mer était forte au moment de l'accident, dont les circonstances n'ont pas été davantage précisées dimanche.

Un précédent fait divers. Ce fait-divers n'est pas le premier survenu à bord du Neway. En mai 2008, au large de l'île d'Ouessant, dans le Finistère, un marin portugais avait blessé à la hache deux de ses quatre collègues, rapporte Ouest France. Il avait été reconnu pénalement irresponsable et placé en hôpital psychiatrique.