Deux jeunes interpellés à Ajaccio lors d'incidents devant la préfecture de Corse

  • A
  • A
Deux jeunes interpellés à Ajaccio lors d'incidents devant la préfecture de Corse
Partagez sur :

Après les incidents survenus devant la préfecture de Corse, deux jeunes gens ont été interpellés vendredi. 

Deux jeunes gens ont été interpellés vendredi à Ajaccio lors d'incidents avec la police devant la préfecture de Corse, a-t-on appris de source proche de l'enquête. Les arrestations ont été opérées lors d'incidents entre quelques dizaines de jeunes qui ont lancé divers projectiles et incendié des conteneurs à ordures devant la préfecture. Le calme est revenu à la mi-journée.

Altercation sans blessé. Les jeunes s'étaient rassemblés dans la matinée devant le lycée Fesch, proche de la préfecture et qui a été bloqué. Ils ont dénoncé les condamnations à des peines de 5 à 8 ans de prison prononcées jeudi à Paris par une cour d'assises spéciale contre trois jeunes militants nationalistes pour un attentat à Corte (Haute-Corse) en 2012. Des incidents, qui n'ont pas fait de blessé, ni donné lieu à des interpellations, ont aussi eu lieu à Bastia, Porto-Vecchio et d'autres villes corses où les lycées ont été bloqués.

Condamnés pour avoir lancé une voiture-bélier contre la préfecture. L'université de Corse-Pascal Paoli à Corte où plusieurs dizaines de jeunes nationalistes avaient affronté les gendarmes mobiles jeudi soir au centre-ville, est restée bloquée vendredi. Les trois syndicats étudiants corses y ont appelé à la mobilisation pour protester contre les condamnations de Nicolas Battini (8 ans ferme), Joseph-Marie Verdi (6 ans ferme) et Stéphane Tomasini (5 ans ferme). Ils ont été reconnus coupables d'avoir lancé une voiture bélier contre une porte de la sous-préfecture de Corte le 1er avril 2012. L'attentat n'avait provoqué que des dégâts matériels.

Les syndicats appellent à manifester. Les organisations Ghjuventu Indipendentista (Jeunesse indépendantiste), Ghjuventu Paolina (Jeunesse paoline) et Consulta di a Ghjuventu Corsa (CGC, Consulte de la jeunesse corse) ont exprimé leur "déception" et leur "colère" lors d'un rassemblement à l'université de Corse-Pascal Paoli. Une centaine d'étudiants et de lycéens ont participé au rassemblement. Les syndicats ont appelé à "une mobilisation de grande ampleur la semaine prochaine pour exprimer la réaction unitaire de notre peuple face à l'injustice". 

Un porte-parole de la CGC a qualifié ce verdict d'"inadmissible" après la récente remise en liberté de plusieurs prisonniers nationalistes. Des représentants du club de supporters du Sporting Club de Bastia (L1), Bastia 1905, ont participé au rassemblement de Corte et annoncé qu'ils participeraient à la mobilisation dont les formes n'ont pas été précisées.