Deux jeunes enfants retrouvés pendus chez eux

  • A
  • A
Deux jeunes enfants retrouvés pendus chez eux
@ Capture d'écran Google Map
Partagez sur :

Le père est soupçonné de les avoir tués avant de tenter de se suicider.

L'INFO. Un garçon de 18 mois et une fillette de 3 ans ont été pendus samedi dans une maison près de Valence, "vraisemblablement" tués par leur père, affirment plusieurs sources concordantes. Ce dernier a été retrouvé hagard sur les lieux et aurait tenté de se suicider.

La macabre découverte. En fin de journée, vendredi, les pompiers reçoivent un appel de l'employeur du père, qui l'attendait sur son lieu de travail. Ils se rendent à son domicile et découvrent les corps pendus à la rambarde de l'escalier intérieur de la maison, à Livron-sur-Drôme. Le père, âgé de 34 ans selon les pompiers, est retrouvé à proximité, "conscient mais quasiment dans l’impossibilité de se mouvoir ou de s'exprimer", selon le parquet de Valence. "Il semble avoir ingurgité un certain nombre de barbituriques", a déclaré le procureur de la République Antoine Paganelli lors d'un point-presse.

Un contexte de "séparation familiale". Des médicaments ont été retrouvés sur les lieux. Le père, qui n'avait pas d'antécédent judiciaire, a été hospitalisé à Montélimar, tandis que la mère et la grand-mère maternelle des enfants ont été prises en charge psychologiquement à l'hôpital de Valence. Selon le procureur, ce drame est survenu "dans un contexte de séparation familiale", les enfants ayant été momentanément confiés au père "sur une sorte de garde alternée". Ils étaient avec lui depuis vendredi midi et il devait les rendre ce samedi en fin de journée. "Le contexte des faits et un certain nombre d'éléments me font penser" à un drame de la séparation, "mais ce n'est qu'une hypothèse, vraisemblablement très plausible", a estimé Antoine Paganelli.

Une lettre trouvée sur les lieux. Des écrits ont notamment été retrouvés par les gendarmes, émanant, semble-t-il, du père, dont une lettre mentionnant une somme d'argent à destination d'un membre de sa famille, ainsi que des courriers adressés à d'autres proches, à sa compagne et à son notaire. Les corps des enfants étaient "en état de rigidité cadavérique" quand les pompiers sont arrivés. Des voisins ont déclaré aux enquêteurs les avoir entendus vendredi soir.