Deux Français disparaissent en Bolivie

  • A
  • A
Deux Français disparaissent en Bolivie
@ GOOGLEMAP/SANTIAGODELRIO
Partagez sur :

Fannie et Jérémie, âgés de 23 et 25 ans, n’ont pas donné signe de vie depuis le 28 août dernier.

Un jeune couple originaire de Nort-sur-Erdre, en Loire-Atlantique, a disparu depuis le 28 août dans le nord-est de la Bolivie, à Guayaramerin, a-t-on appris mardi auprès de la mère du jeune homme.

Jérémie Bellanger, 25 ans, sa compagne Fannie Blancho, 23 ans, ainsi que le fils de celle-ci, Bounty, 3 ans, étaient en voyage en Bolivie depuis fin juillet. "Au mois d'août, ils ont passé trois semaines hébergés par une famille bolivienne" à Guayaramerin, ville frontalière avec le Brésil, raconte Cécile Blanloeil.

Ils partent avec un inconnu

Dans la soirée du 28 août, le couple et le petit garçon se sont rendus à une fête de village, en compagnie de leur logeuse. Au cours de la soirée, cette dernière est rentrée avec l'enfant, tandis que Jérémie Bellanger et Fannie Blancho restaient profiter de la fête, poursuit la mère du jeune homme. "A 6 h du matin, le neveu de la logeuse leur a proposé de rentrer mais ils ont préféré partir avec un "inconnu" du village qui possède une ferme à proximité", affirme-t-elle.

"Vers 9 heures, selon leur logeuse, Jérémie est passé chercher quelque chose en disant qu'il retournait chercher Fannie. Il avait l'air apeuré", a dit Cécile Blanloeil, en soulignant que, depuis ce moment, personne ne les a revus. "On ne sait pas pourquoi il est revenu. Apparemment, il était complètement paniqué", ajoute Patrick Bellanger, le père du jeune homme, sur Europe1. L'hypothèse d'un enlèvement apparaît comme la plus vraisemblable, selon la logeuse du couple.

L'inertie administrative

Le 7 septembre, l'enquête de la police de Guayaramerin n'ayant donné aucun résultat malgré les perquisitions et l'interrogatoire de l'homme avec lequel était parti le couple, la logeuse a contacté l'ambassade de France à La Paz. Les parents des deux jeunes gens n'ont été prévenus de leur disparition que le 17 septembre par le ministère des Affaires étrangères, affirme la mère de Jérémie.

"Nous sommes confrontés à l'inertie administrative, nous n'avons pas de nouvelles du ministère des Affaires étrangères, nous avons appris bien trop tard la nouvelle, vendredi dernier seulement par les gendarmes, alors que chaque heure compte", a expliqué Patrick Bellanger. "C'est pour cette raison que nous avons choisi de faire appel aux médias", a précisé le père de Jérémie, qui a diffusé mardi soir un mail expliquant les faits dont les familles avaient eu connaissance.

"Nous partons dès que possible sur place"

Les familles du jeune couple ont indiqué mercredi vouloir se rendre sur place "dès que possible". "Nous partons dès que possible sur place", a déclaré Patrick Bellanger. "On espère être reçus par la présidence en Bolivie", a précisé Jean-Paul Blancho, le père de Fannie.

Des quatre parents, seule resterait en France Marilyne Blancho afin de recueillir son petit-fils Bounty, 3 ans, qui doit être rapatrié "dans les prochains jours". L'enfant était resté chez la logeuse du couple au moment de la disparition et a été recueilli par l'ambassade de France à la Paz. La famille Bellanger a indiqué par ailleurs avoir envoyé un courrier électronique mercredi matin au parquet de Nantes pour déposer plainte et lancer la procédure judiciaire en France.